REFLEXION

RAMTANE LAMAMRA AUX PARTICIPANTS DU 15EME SOMMET DE LA FRANCOPHONIE : La langue française constitue un "butin de guerre ‘’



Lamamra, chargé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de représenter l'Algérie à l'Organisation Internationale de la francophonie, a estimé  lors de son intervention devant les participants au sommet de la francophonie, que la langue française constitue un "butin de guerre ‘’ pour l’Algérie indépendante mais en même temps nécessaire pour notre espace de rapprochement et de découverte mutuelle. "Langue nationale ou officielle, langue étrangère ou d'usage largement répandu, la langue française est, telle que nous l'avons en partage aujourd'hui, riche et plurielle, quel que soit le cheminement historique par lequel elle nous est parvenue, qu'elle ait constitué un héritage maternel pour certains, ou colonial pour beaucoup d'entre nous", a fait observer M. Lamamra. En ce sens, il a relevé que "pour les Algériens, ainsi que l'exprime l'immortelle formule du grand écrivain Kateb Yacine, la langue française constitue un "butin de guerre", vécue comme extérieure certes, mais en même temps acceptée comme nécessaire pour la part de lumière qu'elle peut projeter sur notre espace de rapprochement et de découverte mutuelle". L'Algérie a émis le souhait de voir les assises de Dakar sur la francophonie projeter une "dynamique salvatrice" de resserrement de la trame de la coopération internationale autour du pari pour un avenir "qualitativement meilleur" pour tout le genre humain. Au sujet d’Ebola et le terrorisme qui a trouvé dans l’Afrique  et surtout les pays touchés par le printemps arabe, le ministre algérien Lamamra, a salué le rôle de l’Algérie ainsi que le courage des pays africains qui continuent  à combattre anonymement l'Ebola, le terrorisme d'Al Qaïda et de Boko Haram.  "Aujourd'hui, les héros africains sont le plus souvent anonymes et combattent l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, le terrorisme d'Al Qaïda, de Boko Haram ou de leurs différentes variantes qui sont aussi meurtrières que suicidaires au Sahel, en Somalie et partout ailleurs où la stabilité de nos pays est menacée", a fait remarquer le chef de la diplomatie algérienne.                 

Ismain
Dimanche 30 Novembre 2014 - 17:36
Lu 283 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+