REFLEXION

RABAT CONFIRME LA CONSTRUCTION D'UNE CLOTURE DE SECURITE ENTRE LE MAROC ET L'ALGERIE : Le Maroc a-t-il peur de l’Algérie

Rabat continue de renforcer la sécurité de sa frontière avec l’Algérie allant jusqu'à construire une clôture barbelée sur 120 kilomètres, une vérité qui sort de la bouche de son ministre délégué auprès du ministre marocain de l'Intérieur, qui confirme la réalisation de ceinture sécuritaire , relance aussitôt l’inquiétude du Maroc quant à un conflit armé avec l’Algérie , et sème le doute sur la vraie puissance militaire des forces royales . Le Maroc a-t-il peur de l’Algérie ! Je crois, car si on se réfère au classement international des puissances militaires, l’armée algérienne est classée 9è à l’échelle mondiale, 2è sur le continent africain, mais première (bien première) dans la région du Maghreb ! C’est pourquoi les lampes du makhzen sont au rouge.



En effet, le ministre délégué auprès du ministre marocain de l'Intérieur vient de le confirmer, en  assurant mardi que les frontières orientales sont sécurisées et que  la construction d'une clôture de sécurité entre le Maroc est achevée.
Intervenant mardi à la Chambre des conseillers, Cherki Drais, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, a souligné que l'ensemble des mesures sécuritaires et militaires sont prises de manière permanente pour protéger les frontières du Royaume, notamment les frontières orientales. M. Drais a passé en revue une série de mesures prises dans ce sens, dont la construction en cours d'une clôture de sécurité le long de la frontière avec l'Algérie et l'augmentation du nombre des postes-frontières et des points de contrôle. La séparation entre les deux pays devrait s’étendre sur une distance plus longue qu’initialement prévue et au minimum sur 120 kilomètres de Saïdia à Jerada en passant par Oujda. La construction de cette clôture barbelée n’en fini plus d’empoisonner les relations diplomatiques entre les deux pays depuis que les médias, notamment espagnols, ont sorti l’affaire fin 2013. En effet, pour sa part, Alger a décidé de creuser plus de tranchées à la frontière avec le Maroc pour lutter contre le trafic de drogue, la contrebande et l’immigration clandestine. Outre ce creusement, un important dispositif humain sera aussi déployé. Si on ignore le nombre exact de militaires qui seront présents dans la zone, le contingent devrait être conséquent. D’autres mesures seront prises comme la pose de caméras de vidéo protection et la mise en place d’un dispositif de prévention qui, cependant, n’a pas été détaillé. Cette décision intervient comme une réponse aux autorités marocaines qui de leur côté ont terminé la construction d’une clôture entre les deux pays. Plus de vingt ans après la fermeture de la frontière entre les deux pays la situation ne cesse de se durcir. Avec ce cloisonnement de plus en plus important, le Maroc et l’Algérie mettent à mal l’hypothèse d’une réouverture des frontières à moyen terme.

 

Riad
Mercredi 7 Janvier 2015 - 18:14
Lu 10655 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+