REFLEXION

Qui remplacera Ouyahia ?

APRES L’ELECTION DU PRESIDENT DE L’APN



Qui remplacera Ouyahia ?
Larbi Ould Khelifa a été élu ce samedi 26 mai à la tête de l’Assemblée populaire nationale (APN). Né à Béjaïa, M. Ould Khelifa, succède à ce poste à Abdelaziz Ziari, originaire de Constantine. Il a été préféré à Rachid Haraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur, originaire de Souk Ahras, où il a été élu sur la liste FLN. Jusqu’à la semaine dernière, Rachid Haraoubia était convaincu que son élection à la tête de l’APN ne serait qu’une formalité. C’était sans compter sur le véritable enjeu de ce vote : l’avenir d’Ahmed Ouyahia. En effet, selon nos informations, la décision d’imposer la candidature de Larbi Ould Khelifa a été prise mercredi dernier au cours d’une importante réunion à El Mouradia. Durant cette réunion, c’est surtout le sort d’Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement qui a été scellé. Sauf revirement de dernière minute, il ne sera pas reconduit à la tête du prochain Exécutif.Pour pouvoir préparer le départ d’Ouyahia de la tête du gouvernement, Abdelaziz Bouteflika devait commencer par respecter un premier principe qui régit le fonctionnement des grandes institutions du pays : l’équilibre régional. Au sein des institutions, Ouyahia "représente" la Kabylie et le Centre. Avec l’élection d’Ould Khelifa à la tête de l’APN, cette région restera représentée après le départ d’Ouyahia du gouvernement. Le Conseil de la Nation et le Conseil constitutionnel sont entre les mains de deux hommes de l’Ouest. Le prochain Premier ministre devrait être issu de l’Est. C’est pour cette raison que la candidature de Haraoubia à la présidence de l’APN n’a pas abouti. Le président a un candidat en tête. Mais pour l’instant, les tractations pour la formation du futur gouvernement n’ont pas commencé », affirme notre source. Selon la même source, le chef de l’État ne verrait pas d’un mauvais œil une participation du FFS au prochain gouvernement. « Il est prêt à lui confier deux portefeuilles importants, dont celui des Finances », explique notre source. Mais pour l’heure, les négociations n’ont pas commencé. Ahmed Ouyahia devrait présenter la démission de son gouvernement dans les prochains jours.

Ismain
Dimanche 27 Mai 2012 - 14:29
Lu 928 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+