REFLEXION

Qui paiera l’erreur judicaire ?



Deux jeunes viennent d’être innocentés et libérés par le tribunal près la Cour de Mascara, après avoir purgé une peine de trois années de prison. Ils étaient poursuivis pour constitution de bande de malfaiteurs, de vol avec violence et séquestration. Leurs parents ont toujours clamé en vain leur innocence. Alors qu’ils étaient derrière les barreaux, les crimes n’ont pas cessé avec le mode d’opération. Intrigués, les policiers relancent une autre enquête qui met les limiers sur la trace des véritables criminels. Arrêtés, ils ont eu pour leur compte, ils ont été condamnés à la peine capitale. Il s’agissait d’un agent de l’ordre public et de son complice un civil. La question qui se pose aujourd’hui, qui paiera le préjudice moral et matériel des deux victimes de l’erreur judiciaire ?

. .
Dimanche 21 Mars 2010 - 11:09
Lu 395 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+