REFLEXION

Qui est le nouveau ministre de la Communication !?

HAMID GRINE, UN FRANCOPHONE FAIT SON ENTREE AU GOUVERNEMENT DE SELLAL 2

Monsieur Hamid Grine est un écrivain francophone, algérien, journaliste, très connu du public littéraire et sportif, auteur du livre intitulé ‘’Camus dans le narguilé’’, édité en France en 2012. Né le 20 juin 1954 à Biskra. Monsieur Hamid Grine a reçu différents prix dont le plus récent est la Plume d'Or du journalisme sportif et une récompense des éditeurs maghrébins pour l'ensemble de son œuvre.



En 2009, il reçut le prix des Libraires algériens. En 2013, il est nominé pour le Prix ‘’Françoise Giroud’’ du portrait. Il a débuté dans le journalisme sportif qu'il a exercé en Algérie et à l'étranger en touchant aussi, en tant que grand reporter, à d'autres rubriques telles que l'économie, la société et la culture. Monsieur Hamid Grine a également été concepteur rédacteur à l'étranger dans deux grandes agences de communication publicitaire.

Ses Œuvres :
Il est l'auteur de sept (7)  livres sportifs, notamment ‘’Lakhdar Belloumi, un footballeur algérien’’, publié aux Éditions ENAL et vendu à 20000 exemplaires en 1986. En 2004, il publie un autre ouvrage ayant pour titre ‘’Comme des ombres furtives’’ aux éditions Casbah, où est décrite  une série de portraits. Une année plus tard, Hamid Grine publie un essai de communication politique: ‘’Chronique d'une élection pas comme les autres’’ qui évoque les élections présidentielles algériennes. Ensuite, il publie un autre essai philosophique ; ‘’Cueille le jour avant la nuit’’ (2005), où il cite les philosophes qui l'ont aidé à vivre notamment les Stoïciens ainsi que Swami Prajnanpad, un maître hindou qui a comme disciple français Thierry Desjardins ainsi que Comte Sponville. En 2006, il édite son premier roman intitulé ‘’La dernière prière’’, toujours chez le même éditeur : Alpha édition. En 2007, un deuxième roman voit le jour ‘’La nuit du henné’’. Ensuite est venu ‘’Le café de Gide’’, le troisième roman est publié en 2008. La pédophilie de Gide n'est que le prétexte pour poser une question plus universelle : celle de la conservation du patrimoine. en 2009, Hamid Grine signe un roman algérien sur la presse, Il ne fera pas long feu en Algérie, une satire qui connaîtra par contre un grand succès à l’étranger. En 2010, il revient avec un autre roman : ‘’Un parfum d'absinthe’’ qui au-delà de sa trame romanesque pose la question de l'engagement des écrivains Algériens, par rapport à Camus, durant la guerre de libération.

Riad
Mardi 6 Mai 2014 - 11:02
Lu 228 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+