REFLEXION

Qui est ce groupe terroriste qui a décapité Hervé Gourdel ?


Le groupe terroriste, proche de l'Etat islamique (EI),connu récemment sous le nom’’ Jund Al-Khilafa ", dirigé par le sanguinaire Abdelmalek Gouri, alias Khaled Abou Selmane, un ex-conseiller d'Abdelmalek Droukdel, chef d’Aqmi , serait le principal responsable de l'enlèvement et de l’assassinat d'Hervé Gourdel.



Ce groupuscule terroriste, qui  se compose d’une  quinzaine de terroristes d'une grande sauvagerie, selon l’AFP, a revendiqué, mercredi, la décapitation du Français, enlevé, en Kabylie.
Dissident d'Al-Qaïda et soutien de l'Etat islamique, le groupe "les soldats du califat",qui a fait son apparition en mars dernier, manque d’effectif et son nombre ne dépasserait pas une centaine de terroristes selon le journal français ‘’Libération ‘’. D'autres spécialistes estiment qu'ils sont un groupe minuscule, mais d'une grande sauvagerie.
Ce groupe  affilié à AQMI, s'est fait distinguer à la fin août, en annonçant son allégeance au leader de l’organisation terroriste ‘’Etat Islamique’’ (EI) et s’est  dit prêt à lui "obéir au doigt et à l'œil". Et l’assassinat d’Hervé Gourdel, était pour témoigner de leur obéissance au chef de l’EI et concrétiser sa promesse.
Selon un spécialiste de l’islam, Gilles Kepel :"en se réclamant de l'EI comme on se réclamait hier d'Al-Qaïda, ce groupe se donne un statut et peut mettre en œuvre ses propres objectifs, de  commettre ses crimes contre la population algérienne et l’Etat algérien", estime Gilles Kepel, sur France 2.
"Cela va sans doute leur permettre à la fois d'obtenir des financements mais aussi d'attirer de nouveaux combattants", suppose, le directeur du groupe de recherches et d'études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient, FabriceBalanche, sur les colonnes du Parisien.
Le principal responsable de l'enlèvement d'Hervé Gourdel serait, le sanguinaire Abdelmalek Gouri, alias Khaled Abou Selmane, un ex-conseiller d'Abdelmalek Droukdel, chef  d’Aqmi. Ce terroriste, âgé de 37 ans,  est passé par le GIA (Groupe islamique armé) dans les années 1990, avant de rejoindre le GSPC, le Groupe salafiste pour la prédication et le combat, qui avait notamment la France dans le viseur. L'organisation est devenue Aqmi à la fin des années 2000. Abdelmalek Gouri, recherché  par les services de sécurité algériens, condamné en 1997à cinq ans de prison ferme pour son ‘’aide logistique aux actions terroristes",  est soupçonné, aussi, d'être à l'origine des attentats suicide contre le palais du gouvernement et contre un bâtiment de l'ONU, en 2007, à Alger. Il serait également derrière l'attaque qui a coûté la vie à onze soldats, en avril, à Iboudrarène, dans la Kabylie.

Riad
Jeudi 25 Septembre 2014 - 18:58
Lu 1605 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+