REFLEXION

Qui dit mieux… ?



Qui dit mieux… ?
Après l’électricité c’est au tour de l’internet et Dieu sait ce que en sera demain ? Peut-être l’eau, le pain, la farine, la semoule ou peut-être la viande indienne qui sait ? C’est lamentable et inacceptable. Mostaganem est devenue une ville ingrate, invivable de par l’incompétence et le laisser aller de certains responsables en charges de services publics. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que Mostaganem réunit à elle seule tous les facteurs qui à l’origine de l’Hypertension, du diabète et des dépressions. A la veille donc, du mois sacré de ramadhan, où tous, y compris les responsables en charge de la gestion publique soient appelés à conjuguer leurs efforts pour permettre au citoyen de se sacrifier à son mois de piété et de générosité, ils font semblant de ne rien voir et ne font rien pour apaiser les esprits qui chauffent de jour en jour. Pitié, pitié, pitié, il ne s’agit pas d’indigènes mais d’un peuple souverain, libre et indépendant, de grâce faites votre travail ou cédez la place.

. .
Mardi 10 Août 2010 - 00:01
Lu 371 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+