REFLEXION

Quelle représentativité du nouveau parlement et gouvernement issu des élections législatives du 10 mai 2012 ?

Après l’alliance verte qui a décidé à une très large majorité de boycotter le gouvernement et non le parlement, quatorze autres partis politiques restant ont décidé le 21 mai 2012 de boycotter le nouveau Parlement élu et de créer un « front politique pour la sauvegarde de la démocratie. Le problème stratégique posé eu égard au nombre de voix par rapport aux inscrits le parti FLN minoritaire 6,11%, majoritaire au nombre de sièges au niveau du futur parlement, même épaulé par le RND qui ne pèse plus lourd, 524.057 voix en régression par rapport à 2007, ce dernier peut-il mener les changements promis par le président de la république ?



Quelle représentativité du nouveau parlement et gouvernement issu des élections législatives du 10 mai 2012 ?
1. Les partis suivants ont décidé de boycotter le parlement. Il s’agit pour les partis ayant obtenu au moins un siège  du  Front national algérien (FNA), -nombre de suffrages recueillis : 198.544  -nombre de sièges obtenus  09 ;   le Front pour la Justice et le Développement  FJD   -ombre de suffrages recueillis : 232.676   -nombre de sièges obtenus 07 ;  le  Parti El-fedjr el-Djadid, , nombre de suffrages recueillis : 132.492  , nombre de sièges obtenus  05 ;  le   Front du changement, nombre de suffrages recueillis : 173.981 , nombre de sièges obtenus  04 ; le Mouvement des citoyens  libres , nombre de suffrages recueillis , 115.631, nombre de sièges obtenus  02 ; le Front national démocratique , le nombre de suffrages recueillis :101.643  , Nombre de sièges obtenus  01 ; le  Mouvement El-Infitah, nombre de suffrages recueillis  116.384 , Nombre de sièges obtenus  01. Pour les partis n’ayant obtenu  aucun siège nous avons   le  Front de l’Algérie nouvelle (FAN), le Front de l’entente nationale (FEN), le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), le Parti de la justice et du manifeste, le .Mouvement de la jeunesse démocratique (MJD), le Mouvement national pour la nature et le développement  et  le Front de la bonne gouvernance.
 2.-Le total  des partis ayant eu des sièges  ayant décidé de boycotter le parlement représentent sièges 29  nombre pour de voix  1. 075.351  soit 4,96% des inscrits, 11,51% des votants et 14,08% par rapport aux suffrages exprimés. Précisons que sur  l’ensemble des  partis ayant eu entre 1 et 6 sièges  soit au total 51 sièges le nombre de voix  a été de 2.430.584 voix,  1.106.221 de voix plus  que le parti FLN et   1.906.527 de plus que le RND Les six autres partis  n’ayant eu aucun siège doivent être  comptabilisés dans l’ensemble  des autres partis n’ayant eu aucun siège. Pour les partis n’ayant eu aucun siège ils représentent 1.366.656 voix donc  plus que parti FLN et presque le triple du parti RND. Donc si l’on calcule le nombre de voix abstention,12.307.800 plus bulletins nuls, 1.704.047, plus les partis ayant de sièges ayant décidés  de boycotter -1075.351 plus les partis  n’ayant obtenus aucun siège 1.366.656   nous aurons un total de voix de 16.453.854 voix sur un nombre d’inscrits de 21.645.841 donc 76,01% de la population algérienne n’étant pas représentée  le FLN  avec 6,11% de voix accaparant 43,75% de sièges et si l’on ajoute  la dizaine d’indépendants  qui devraient le rejoindre le parti FLN , donc  la majorité absolu plus de 50% du parlement. Après le boycott du gouvernement par l’alliance verte dont le  nombre de suffrages recueillis a été  de 475.049 pour un nombre de sièges obtenus de 47  le problème posé  est le suivant : que représentera également le futur gouvernement moins représentatif que l’actuel parlement déjà non représentatif.
 3.-Ces résultats, outre qu’ils traduisent une très forte démobilisation populaire, plus importante au niveau de la jeunesse qui majoritairement ne s’est pas rendue aux urnes,  sont dus en grande partis au mode de scrutin. Du fait de la faiblesse de la culture politique, attiré surtout par l’appât du gain , des avantages  et comptant sur un quota en leur  faveur comme acte de soumission, , la majorité des  partis   n’ont pas bien étudié la loi électorale en vigueur ayant accepté de jouer le jeu sans connaître les règles. Ce mode était à l’avance  défavorable  à  la majorité  des partis, sans préjuger, pour certains cas, d’un coup de pouce d’une partie   l’administration zélée au profit du parti FLN, encore faut-il avoir des preuves tangibles et avoir accès aux logiciels afin de réaliser les tests de cohérence par rapport aux registres des wilayas  et au fichier électoral. Et ce  surtout après  le discours du président de la république à Sétif, président d’honneur du parti FLN toujours à ne confondre avec le FLN historique propriété de tout le peuple algérien que l’on continue d’instrumentaliser toujours après 50 années d’indépendance à des fins politiques. Les querelles  de cuisine interne, personnels  en vue des enjeux des élections présidentielles de 2014  au sein de ce parti pour des intérêts étroits de partage de la rente, qui n’intéresse  nullement la majorité des algériens, l’attestent. Tout s’est  joué  à la marge c'est-à-dire ce que les politologues et économistes appellent le taux marginal. C’est que  la loi électorale, dans ses articles 86 et 87 fixe  la clé de répartition des sièges et son niveau, l'article 86  précisant  la méthode de calcul du quotient électoral qui est le résultat du rapport entre le  nombre des suffrages exprimés moins les suffrages des listes n'ayant pas franchi le seuil de 5% des voix et le nombre des sièges à pouvoir. C’est une division du nombre des suffrages exprimés moins le nombre des voix des listes en dessous du seuil de 5% sur le nombre de sièges,  ne reflétant donc  pas le poids réel dans la société de chaque parti.

Dr Abderrahmane Mebtoul
Mercredi 23 Mai 2012 - 10:56
Lu 534 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par jamal le 23/05/2012 13:58
ils font du " vrai" avec du faux ! bled Mikky ! mayanfar Ghir ESSAH !

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+