REFLEXION

Quatres terroristes se sont repentis à Mostaganem : L’un d’eux atteint d’un traumatisme psychique suite à des agressions sexuelles subies au maquis

Apres la repentance des deux terroristes à Sayada et à Mostaganem , quatre autres terroristes se sont repentis avant hier auprès des services de sécurité de Mostaganem dont un aurait subi des agressions sexuelles au maquis.



Quatres terroristes se sont repentis à Mostaganem : L’un d’eux  atteint d’un traumatisme psychique suite à des agressions sexuelles subies au maquis
Apres la repentance des deux terroristes à Sayada et à Mostaganem , quatre autres terroristes se sont repentis avant hier auprès des services de sécurité de Mostaganem dont un aurait subi des agressions sexuelles au maquis.

En effet après les deux terroristes qui se sont repentis respectivement début mars auprès de la brigade de gendarmerie de Sayada et début du mois en cours auprès du CTRI, nous apprenons de source crédible que quatre autres terroristes se sont livrés avant-hier au CTRI de la wilaya de Mostaganem. Selon la même source, il s’agirait des dénommés Nabil.L , âgé de 23 ans, wahid.C, âgé 26 ans, tous deux originaires du quartier populaire de Tigditt, et Noureddine.S, 28 ans, détenteur d’une licence en droit. Ces trois repentis ont rejoint le maquis vers la fin de l’année 2007 et se sont enrôlés au sein des rangs de Dhamat Houmet Daâwa Salafia (DHDS). Ils activaient au niveau des monts de la wilaya d’Ain-Defla. Quant au quatrième terroriste qui s’est livré seul, et répondant aux noms de M.Miloud, serait âgé de 21 ans, il aurait rejoint les quatre individus qui ont rejoint le maquis, connus sous l’appellation du groupe de Saint-Jules. Selon nos informations, ce dernier, s’est livré dans un état psychologique lamentable et serait atteint d’un traumatisme psychique, conséquences, selon la source, d’agressions sexuelles subies au maquis. Il serait profondément affecté au point que son état pourrait être dans une grande souffrance psychique et physique qui pourrait s’aggraver par des crises d’angoisse et dépressive. Son état nécessiterait une prise en charge sérieuse et un suivi psychothérapeutique au niveau d’une structure adaptée Ces terroristes qui activaient dans la région du centre ont abandonné le maquis pour bénéficier des lois entrant dans le cadre de la concorde civile. Durant de longues années, la région du centre à l’instar des autres régions du pays, a vécu l’horreur, la cruauté et la bestialité extrêmes. Un climat de terreur de haute intensité a été instauré par des terroristes déterminés à tout détruire sur leur passage afin que ne subsistent que les ténèbres. Les appels des quatre émirs du GSPC, et de ceux qui ont salué la reconduction de la réconciliation nationale prônée par le président de la république pourraient être à l’origine de ces actes de repentance successifs à travers l’ensemble du territoire national

RIAD
Mercredi 8 Avril 2009 - 00:01
Lu 886 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+