REFLEXION

Quatre medias ‘’invisibles’’ influencent l’actualité du monde entier

"Des médias de plus en plus concentrés, des journalistes de plus en plus dociles, une information de plus en plus médiocre. Longtemps, le désir de transformation sociale continuera de buter sur cet obstacle." Serge Halimi

Le monde de l’information, de la communication et de sa technologie qui va en bloc avec s’est approprié par les multinationales et la chefferie revient en premier aux « mainstreams ». Ces multinationales sont des entreprises de services qui génèrent de gros profits financiers mais aussi ils ont la force de la compénétration, de la pression, de la domination et de l’emprise ; donc par des effets d’entrainement allant jusqu’à façonner le produit politique de chaque nation (forme de domination intellectuelle et morale).



Les agences d’information  qui détiennent le monopole dans le marché de l’information   et de la communication peuvent se compter sur les doigts d’une seule main. La monopolisation de l’information leur permet d’assoir la  pratique politicienne des oligarchies que ces derniers   conçoivent dans des « Think tank » .Ces oligarchies gouvernent la planète  et contrôlent tous les grands medias, manipulent les opinions et met bas tous les gouvernements de la planète.
Ces entreprises ou agences de l’information sont :
1- L’agence américaine Associated Press (AP) : est une agence de presse généraliste, Créée en 1846. Elle a plus d’une centaine de  bureaux aux États-Unis et autant dans des dizaines de pays. Elle emploi des milliers  employés dont une grande majorité de journalistes. Ses reportages sont publiés en  plusieurs langues. Cette entreprise a un statut de coopérative  et regroupe près de 1 500 journaux américains (source Wikipedia) et des milliers de stations de radio et de télévision. L'AP possède le réseau de photos numériques le plus avancé de l'industrie, un service de nouvelles continues 24 heures sur 24, un service de nouvelles télévisées haut de gamme et le plus grand réseau de radios des États-Unis.
2- L’agence britannique Reuters : créée en 1851 à Londres, l'agence de presse Reuters fait partie des agences de presse mondiale et généraliste.
Des milliers de  journalistes, rédacteurs, photographes et caméramans travaillent pour Reuters dans l’ensemble des pays à travers le monde.  C’est une entreprise  privée britannique  son siège est à New York   . Reuters a changé de main au profit de l’entreprise  Thomson (le patron canadien des médias).
3- L’agence de presse allemande (DPA)  elle est  Fondée en  1949 à Goslar, son siège et sa rédaction principale se trouve à Hambourg(Allemagne).  La Deutsche Presse-Agentur Elle est  la principale  agence de presse de langue allemande et de  bien d’autres  langues. Son réseau mondial en fait presque une Agence de presse mondiale et généraliste.
. Elle emploi à travers le monde des milliers  employés, répartis sur plus de 120 pays et 50 bureaux en Allemagne.
La DPA gère  des maisons d’édition de médias allemands et  même des stations de radiodiffusion. La DPA collabore étroitement avec l’AP américaine et possède la licence pour la commercialisation des services de l’AP dans l’espace germanophone.
4- L’Agence France Presse (AFP), c’est une  agence de presse mondiale et généraliste elle est chargée de collecter, vérifier, recouper et diffuser l'information, sous une forme  soi-disant « neutre », fiable et utilisable directement par tous types de médias (radios, télévision, presse écrite.. ) mais aussi par des grandes entreprises et administrations.  L’AFP est implantée dans environ plus d’une centaine de   pays avec 200 bureaux. Elle assure une couverture complète de l'actualité mondiale, dans tous les domaines et sous toutes ses formes : photographie- infographie, vidéo et texte  dans plusieurs  langues. C’est une entreprise publique française. L’AFP  est aussi un organe d’information  qui a une clientèle très importante, englobe généralement tous les pays de la francophonie.
Ces différents organes de presse alimentent par dépêches les principaux supports d’informations que se soient  écrites, écoutées et regardées se rapportant sur les faits , événements et conflits de par le monde et les situations financières sur les places boursières . Ces quatre uniques agences de presse  dont leur influence est sans pareil, constitue l’unique source des actualités internationales. Toutes les  informations que vous écoutez dans la radio, vous lisez dans vos journaux, vous regardez dans votre écran TV sont   signez par une des quatre agence  de presse. Certes, le  public lecteur, écouteur et regardeur  amateur n’est pas sensé de  connaitre  d’où sont issues exactement  ces actualités et surtout  de se poser la question  suivante de  pourquoi les médias que vous consultez parlent généralement  de la même chose.
"On peut dire que plus un organe de presse ou un média est aux ordres de l'oligarchie dirigeante, plus il emploie d'euphémismes."
Eric Hazan
Cela est devenu une habitude du soir, qu’allons nous voir  à la TV :  un film, un feuilleton, un match de foot une émission télé, une table ronde….. les informations font toujours partie du décor par leur présence et aussi par notre curiosité de savoir ce qui se passe à travers la planète terre. Ce que vous ne devriez pas voir et savoir dans ces dites Télés c’est la guerre du Yémen, de la Somalie, de la Libye,  les manifestations depuis plus de six ans jour pour jour  au Bahreïn, ce qui se passe réellement en Irak ou en Syrie  ou bien encore en Ukraine. Parce que ces agences monopolistes (Reuters-AFP-AP DPA) n’ont rien distribué comme dépêche faisant le  scoop (information-vidéo..) pour les TV à ordre.
Ces TV   sont-elles indépendantes ou de simples retransmetteurs  de ce qui est dicté par ces quatre agences ? ne dit-on pas que  celui qui  donne, ordonne forcement !.Quand l’information ou la dépêche émane par ces  grands qui s’entendent très bien, il faut se méfier car elles risquent d’être biaisé  et manipuler selon les intérêts des oligarchies et des agences dans le même temps.
 Un simple petit rappel très récent, Reuters, se basant sur une pseudo source du Hezbollah, avait affirmé, que Hassan Nasr Allah, à travers son discours du jeudi 16/02/2017 ,avait adressé un message au nouveau locataire de la Maison Blanche Donald Trump, en le menaçant de s’en prendre à ses intérêts personnels, établis dans les territoires occupés par l’entité sioniste. Le Hezbollah, a catégoriquement démenti le vendredi 17/02/2017, l’information publiée par l’agence REUTERS, “ basée sur une soi-disant “source proche du mouvement, au sujet d’un discours de son chef Hassan Nasr Allah.
Le monopole de ces quatre agences a des conséquences bien calculées :
- Le choix des sujets leur appartient c’est à eux de décider de quoi on parle  et de quoi on ne parle pas.
-Les images sont toutes les mêmes, elles sont  bien préparées, bien façonnées et très bien positionnées pour avoir un impact optimal.
Le constat primaire que l’on peut faire, en  se rapportant sur  les sujets traités par ces quatre agences de presse ainsi que les  commentaires sont souvent les mêmes ayant un seul objectif que seul les « mainstreams » connaissent.
Certes, il existe de petites agences nationales mais n’ont pas  le poids nécessaire c’est-à-dire dépourvu de réseau de correspondants à l’extérieur donc pas de possibilité de voir visuellement  ce qui se passe à l’extérieur, les images  réelles qui proviennent du Yémen, de Syrie, de l’Irak, de Libye …ne sont pas retransmises pour mieux les valider.  Devant ces quatre grandes agences de presse  qui monopolisent  l’information à travers  toute la planète, on peut dire alors que  la liberté de la presse et la liberté d’opinion de la population de la planète  sont vilipendées. Les petites agences n’auront qu’une seule possibilité, c’est celle de collaborer avec ces quatre grandes agences avec  la signature du grand
Ce système monopoliste médiatique de ces quatre grandes agences qui  permet d’être informé et de nous informer  de tout ce qui se passe dans ce monde en temps réel présente bien des inconvenants c’est-à-dire en tant que maitre, il ne peut offrir  qu’une vision   propre à ses intérêts des évènements par conséquent, leur second  rôle est de  sélectionner les faits et  événements pour mettre la dépêche à la disposition des medias, si la dépêche est  erroné  , l’erreur est relayé en boule de neige exemple de celle cite plus haut de Hizb Allah et bien d’autres informations erronée.
La nouvelle  bataille en cours se situe entre les médias indépendants, alternatifs, et les médias traditionalistes de propagande c’est la nouvelle guerre des medias qui se joue dans le terrain du TIC. Notre quotidien est trop conditionné par les flots de nouvelles drainées par la TIC qui charrie inlassablement un inextricable déluge d’informations SMS- Tel-Mobile -internet-Twitter-Facebook-Google-Youtube-Chat et autres créatures du cyberespace qui ont totalement  contrefait, dénaturé, modifié, transformé, notre façon  de communiquer et de nous informer.
Les médias indépendants et alternatifs sont en train de prendre des portions conséquentes du terrain des  médias traditionnels, et  l’impact ainsi que de l’influence est remise en cause pas les media alternatifs. Par conséquent les médias traditionnels ou  dominants sont conscients de l’enjeu de ce qui va leur  advenir, c’est-à-dire  une perte totale de légitimité par la désinformation, de prestige par des mensonges et de pouvoir par la perte du lectorat.
 Par ce nouveau conflit  des Médias traditionnels et alternatifs, ils sont actuellement capables  de régler la cadence des nouvelles.
Les autoproclamés Gardiens de la réalité, mieux connus sous le nom de médias système ont tout essayé, les fausses nouvelles, la diffusion de la désinformation, la propagande, l’intox, le mensonge, ils ont essayé également d’attaquer la vérité  c’est la dire les fondements même de la réalité  sont sapés .il s’agit tout simplement de voir ce qui se passe en Syrie pour se rendre en compte du mensonge  et de l’émission  de fausses nouvelles et même de faux événements mis en  montage vidéo pour saper le morale de toute une population ( les Libyens se rappellent de la fausse  prise de tripoli  ce 25/08/2011)
La presse alternative reste à ce moment l’unique vecteur qui stigmatise toute forme de non respect de la réalité  prôner par le système qui joue « l’anormalisation » de l’information. L’idiologie étant écarté  du contexte politique, il ne reste que ce qui parait anormal pour dire qu’il  normal, ce qui est vrai de ce qui est faux, de ce qui est réel et ce qui truquée, ce qui normal de ce qui est anormal cette démarcation ne nécessite pas une argumentation profonde c’est déjà une vérité  évidente formalisé,  indémontrable et invérifiable qu’aucun mortel ne peut contester, ni réfuter tous cela pour  mieux fustiger l’opinion. Elles sont instrumentalisées par les néo-philosophes du système.
La valeur de ces mots sensibles étant purement une manœuvre. Ce sont des armes déployées par le groupe dominant pour faire respecter la réalité du consensus.
Le non sens de ces oppositions binaires sus-citées que les néo-philosophes et les médias système s’emploient à substituer pour mieux orienter à leur guise  l’opinion public , ils ont pour but de   restructurer le consensus social établi sur la réalité comme étant devenu un territoire conceptuel dans lequel toute personne parlant, écrivant ou  pensant en dehors du courant dominant est considérée comme une sorte de schismatique et même d’extrémiste, ou toute autre forme d’a-social. Pour aboutir à la  déviance qui est une fin en soi.
Il faudrait bâtir  une raison pour laquelle les médias indépendants et alternatifs obtiennent un certificat de validité dans le marché  des idées. Pour tous les importuns et les mauvais acteurs, l’émergence de l’internet à bouleverser la donne.
 En voyant à l’œuvre ces quatre agences d’information sous l’ordre de  quelques oligarques, on peut  conclure pour mieux saisir le sens caché  que les médias système sont guidés par des récits bien arrangés et que ces récits ne sont pas dans notre intérêt. Heureusement que  l’internet a servi de contrepoids utile et  nécessaire, et a été une bénédiction incroyable pour les connaissances humaines, la connectivité et le marché des idées.
 Par conséquent, être  honnête dans nos actions est notre conduite, être objectif, sincère, juste et raisonnable  dans notre analyse des faits et événements. Compte tenu de la concurrence au niveau des marchés d’idées, cela ne devrait pas être difficile par contre cela illumine mieux par la qualité de bonne vraie et juste de l’information.  Les lecteurs  sont les rois du marché des idées et ça sera ces lecteurs qui infligeront le bon coup aux medias traditionnels.

 

Benallal Mohamed
Lundi 13 Mars 2017 - 18:22
Lu 286 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 17-10-2017.pdf
8.41 Mo - 16/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+