REFLEXION

Quand le chef de daïra s’en mêle



Quand le chef de daïra s’en mêle
Selon certaines indiscrétions, un chef de daïra en poste au chef lieu d’une wilaya de l’oranie, aurait souhaité qu’un ami à lui, un entrepreneur de son état puisse bénéficier d’un projet d’aménagement dans le cadre du programme de développement local. C’est ainsi qu’il fit appel à lui, car ce dernier est domicilié dans une autre wilaya, en l’invitant à soumissionner dans un projet que nous allons appelé « X », dont l’objectif bien sûr n’est autre que de l’en faire bénéficier. Mais à la surprise générale, son ami n’a pas été déclaré le moins disant, et c’est une entreprise locale qui a été retenue pour le projet. Pris d’une colère bleue et ne pouvant casser la décision du comité de marchés, il décida alors de mettre les bâtons dans les roues à l’entreprise bénéficiaire en lui ordonnant de respecter le modèle de claustra, dont seul son ami l’entrepreneur recalé en détient le modèle, car celui-ci n’est pas sur le matché national. Ces moules sont utilisés généralement pour des clôtures légères et ajourées. Cherchant partout ce moule, plus d’une cinquantaine a été présentée mais refusée par ce responsable, alors l’entrepreneur prend attache avec l’entreprise de l’ami du chef de la daïra à l’effet de lui prêter ou de lui louer le moule pour en faire une copie, mais la réponse était négative. Alors qu’elle est la solution ? De deux choses l’une, saisir le wali pour trancher, ou tout simplement achever les travaux de béton et arrêter. Avouez que c’est de l’aberration.

. .
Samedi 22 Mai 2010 - 11:03
Lu 498 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+