REFLEXION

QUI PEUT ARRETER LA DELIQUESCENCE ??? :La mafia du foncier sévit impunément à Tissemsilt

Les affaires de détournement du foncier n'en finissent toujours pas d'éclater au grand jour à travers le territoire national. Cette fois, c'est au tour de la ville de Tissemsilt d'être éclaboussée par ce genre de scandale, des atteintes à la réserve foncière et plus particulièrement aux parcelles non urbanisables qui forment les espaces verts et de détente mais aucun service digne de ce nom ne semble inquiet de ces agissements, les responsables se dérobent à leur mission et préfèrent fermer les yeux.



QUI PEUT ARRETER LA DELIQUESCENCE ??? :La mafia du foncier sévit impunément à Tissemsilt
Quant à la justice …les riverains de cette localité notamment ceux de Ain-El-Kerma se sont révoltés non sans faire trop de bruit contre ces opérations programmées de détournement de ces terres mais que peuvent d’honnêtes citoyens contre une engeance de véreux prêts à tout pour amasser des fortunes ? Cette mafia détourne les terres appartenant à l’Etat pour s’accaparer ou les revendre au prix fort et au détriment de l’Etat.  L'affaire concerne le détournement de plusieurs  parcelles de terrain  appartenant aux biens de l’Etat. La genèse de l'affaire remonte à quelques années déjà quand les rares espaces se trouvant à Ain-El-Kerma commencent à disparaitre par des détournements qui ne disent pas leur nom et dont les responsables essayent par tous les moyens de faire bénéficier les indus occupants de la loi portant régularisation des constructions illicites, selon des sources sures, des élus du peuple auraient illicitement procédé à des attributions de lots de  terrain à bâtir sur la base de simples décisions communales, alors que pour d’autres lots, c’est « B’ni weskot ces détournements ont suscité beaucoup de remous par les riverains qui ont décidé d’alerter les pouvoirs publics et dénoncer ces détournements menés toujours avec la complicité des responsables corrompus qui ferment l’œil sur ces transactions scabreuses. Certains disent qu’il est manifeste qu’une espèce de mafia des fonciers et autres courtiers opèrent et font main basse sur les terres au niveau de la commune de Tissemsilt sans que les vrais pouvoirs publics et avec eux la justice ne réagissent pour sanctionner les instigateurs et ceux qui tirent profit de la situation à commencer par ordonner l’ouverture d’une enquête afin de faire la lumière sur cette spoliation. Il convient de signaler que l’enquête que nous avions menée a fait sortir que pas moins d’une dizaine de parcelles sont aujourd’hui squattées par on ne sait quel miracle au moment où les responsables lancent à qui veut comprendre qu’il n’existe plus de terre à vendre, certains bénéficiaires de ces parcelles de terrain les ont vendues à des tierces personnes, parfois étrangères à la commune, contre d'importantes sommes d'argent, ils ont construit leurs bâtisses sans le permis de construire qui leur permet d'acquérir l'acte de propriété et dans ce contexte des villas de maitres   ont été construites durant les six dernières années sur des terrains appartenant à la commune, dotée certainement de ses entrées au niveau de certaines administrations de la wilaya. Cette mafia réalise des constructions illicites sans permis de construire ni encore moins une copie d’extrait du plan ou de l’acte administratif et dans pareilles situations, il est peut être temps  avant que toutes les terres ne disparaissent du paysage de Tissemsilt, que les services concernés de haut niveau procèdent à l’ouverture d’une enquête pour mettre au jour ces détournements et si rien n'est fait à Tissemsilt, toutes les terres urbanisables et non urbanisables  tomberont aux mains de la mafia du foncier. Alors qui peut les arrêter ?

A.OULD EL HADRI
Vendredi 19 Octobre 2012 - 23:00
Lu 377 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+