REFLEXION

QUI PAYERA LEURS DETTES ? :Les Gnawas interpellent les autorités



QUI PAYERA LEURS DETTES ? :Les Gnawas interpellent les autorités
L’association Ouled Touat qui perpétue une tradition ancestrale à Mostaganem, semble  être sous-estimée par les autorités de Mostaganem. Pour cela, l’un des membres de la dite association M.Boukhari, s’est rapproché de « Réflexion » afin de mettre ce problème sur la table, d’autant qu’il persiste depuis la célébration des journées culturelles nationales, le 15 septembre de l’année écoulée.D’après les dires des membres de cette association, les subventions promises par les autorités locales n’ont pas encore été versées sur le compte de l’association. Ainsi, se retrouve-t-elle à présent sous les dettes contractées auprès des fournisseurs. De ce fait, l’association réclame aux autorités locales la somme de 120 millions, qui représente le montant total de ses dettes. « Les multiples requêtes adressées au wali, à la directrice de la culture et au P/APW  sont malheureusement restées vaines. Les fournisseurs, pour leur part, menacent d’ester l’association en justice si leurs dividendes ne sont pas payées », ajoute notre interlocuteur. A Mostaganem, les Ouled Touat se sont constitués en un groupe soudé de 106 membres dont le fondateur fut Abderrahmane El-Ouyahi et c’est à El-Derb que l’association a déniché un local qu’elle utilisait comme un espace de stockage de ravitaillement destiné à nourrir les familles démunies, sous la gestion rigoureuse de M.Boukhari, Abderrahmane Farhi et Seddik Baali tous les trois membres actifs de cette communauté qui a choisi d’élire domicile à Mostaganem. Notre interlocuteur ajouta que le festival de Gnawa  était absent sur scène pour l’année 2012, suite au manque de moyen financier : « Notre association n’a pas pu jusqu’à présent honorer ses dettes pour l’année 2011, ce qui nous a, malheureusement privé de participer au festival de l’année 2012. Et aux noms des associations Ouled Touat, Jil Gnawa et Ridjal Gnawa, nous interpellons le wali de Mostaganem pour la régularisation des  subventions promises par la direction de la culture.»

B. Réda
Vendredi 5 Octobre 2012 - 23:00
Lu 371 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+