REFLEXION

QUI EST RESPONSABLE DE LA COORDINATION ENTRE LES DIRECTEURS DE L’EXECUTIF ? :Le wali de Mostaganem face à l’incompétence de son entourage !

Le wali de Mostaganem ne peut se flatter de compter dans son exécutif des directeurs qui ne respectent pas les traditions d’une réunion officielle et qui se disputent et s’échangent des accusations gratuites les uns contre les autres, comme les comuns des mortels...



QUI EST RESPONSABLE DE LA COORDINATION  ENTRE LES DIRECTEURS DE L’EXECUTIF ? :Le wali de Mostaganem face à l’incompétence de son entourage !
Mercredi dernier, lors de la dernière réunion de l’exécutif -là où l’on décide de l’avenir de toute une wilaya; deux directeurs ont failli transformer la salle de réunion en salle d’audience d’un tribunal de par leurs comportements désolants.  
Comme d’habitude, le wali de Mostaganem, Mr Hocine Ouaddah, soucieux de faire avancer la roue du  développement, auditionne le directeur de l’urbanisme, pour s’informer du retard que connait le lancement du projet de réalisation de 8000 logements LPA. Se sentant ciblé, le DUC lance la balle dans le camp du directeur de la Sonelgaz, en voulant lui coller au dos la responsabilité de l’ajournement de ce projet. Il finit par l’accuser d’avoir entravé le lancement des travaux du LPA  à cause du retard des services de la sonelgaz qui n’ont pas encore effectué les travaux de terrassement  des conduites de gaz et des câbles électriques. Furieux, les deux responsables perdent leur sang froid et immergent l’assistance dans une atmosphère électrique. Et si ce n’est l’intervention du wali, une bagarre aurait éclaté  en plein réunion officielle entre  ces deux directeurs. Le wali, qui ne veut et ne voudrait plus d’excuses quels que soient leurs natures, a mis en garde l’exécutif quant au lancement du projet en question dans les plus brefs délais.
L’incident de ce mercredi, confirme les non-dits de certains directeurs qui se sont chuchoté aux oreilles, que la responsabilité incombe aux responsables du cabinet qui n’ont pas pu gérer la coordination entre les directeurs de l’exécutif par manque de communication. Sinon le problème aurait été réglé par un simple face à face et à l’amiable, ou carrément par une correspondance officielle fixant à chacun son rôle et sa mission dans le projet du LPA. Vexés par la démission des responsables du cabinet qui n’ont pas pris leur défense, et  qui n’ont donné au wali une image  réelle de la situation qui prévaut ; les directeurs murmurent : « il ne faut pas compter sur les autres. Il nous appartient de prendre notre destin entre nos mains ».

Riad
Lundi 15 Octobre 2012 - 23:00
Lu 845 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par jamal le 16/10/2012 12:27
Et vous croyez vraiment que lui il l'est ! sérieusement c'est maintenant que vous le dites ! ce wail n'est que le reflet de ses collaborateurs ! le chef de daira le buissinesman de saida travaille en douce pour ses affaires personnelles : allez messieurs de Reflexion piochez juste un peu vous verrez !
bonne journée !

2.Posté par hoda le 16/10/2012 16:00
Il ne piocheront jamais là où le wali est concerné. Ces collaborateurs sont à son image. Médiocre. Pour la coordination entre les directeurs de l'exécutif, c'est la mission première du secrétariat général, service de la synthèse tout particulièrement. L'anarchie qui règne au niveau des communes et des directions de la wilaya n'est que le résultat de l'incompétence des walis et chef de dairas qui se sont succédés. Quant aux présidents d'APC , c'est la cata......... Effleurer le wali manitou, nos amis journalistes de réflexion n'oseront jamais. C'est comme l'actuel président d' APW. Sans rancune. Salutations.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+