REFLEXION

QUI A DIT QUE LA RIGUEUR NE PAIE PAS ? : Dix jours après, le wali était de retour à Achaacha

A trois jours de l’ouverture officielle de la saison estivale, les communes côtières de la wilaya entament la dernière ligne droite en termes de préparatifs pour accueillir les milliers d’estivants qui s’apprêtent à envahir les 23 plages de la wilaya.



QUI A DIT QUE LA RIGUEUR NE PAIE PAS ? : Dix jours après, le wali était de retour à Achaacha
Pour mener à bien cette mission, des enveloppes budgétaires conséquentes ont été dégagées ainsi qu’une batterie de mesures ont été prises pour mener à bien la tâche de préparer et d’équiper l’ensemble des plages en différentes commodités pour offrir un séjour relativement agréable aux estivants. Les responsables des secteurs de l’environnement, de la santé, de l’urbanisme, du tourisme, des travaux publics, de l’hydraulique, les communes, les services de la Protection civile ainsi que la gendarmerie nationale étaient tous présents parmi la délégation menée par le premier patron de la wilaya dans son périple littoral dans le but d’évaluer et faire évoluer le programme de préparation. Nécessité oblige, l’hygiène et la sécurité sont les vecteurs primordiaux pour la réussite de la saison estivale. Pour rappel, la récente visite d’inspection de M. le wali est la deuxième en espace de dix jours. Lors de la première visite, M. le wali avait relevé plusieurs carences en matière de préparation au niveau de certaines plages. En conséquence, en homme décisionnel et intransigeant, il avait donné des instructions fermes dans le but de remédier à la situation. « Chose promise, chose due ». Comme à l’accoutumée, au cours de la journée de jeudi passée, M. le wali a pris son bâton de pèlerin et a sillonné les différentes plages, de « Bahara » à l’extrême Est de la wilaya jusqu'à « Sidi Mansour » à la frontière ouest, pour évaluer les différents préparatifs. Finalement, la visite s’est terminée dans la satisfaction totale. Hormis quelques insuffisances, les plages sont fin prêtes avant l’ouverture officielle de la saison, et cela pour la première fois depuis plusieurs années. Le plus important est la satisfaction affichée par plusieurs citoyens présents au niveau des plages visitées par la délégation comme c’est le cas aux plages de Petit-Port, Aïn Brahim ainsi que Clovis. Une première pour cette année ! L’eau potable est disponible, à l’abondance, à travers la majorité des plages où des fontaines publiques sont érigées le long des plages. Même, on peut s’offrir une douche fraîche sur le lieu à un prix symbolique puisque les douches seront confiées aux jeunes handicapés afin de les aider et par la même ils veilleront sur la pérennité des installations. Une louable initiative, pourvu que le civisme des citoyens soit de mise. Cette fois, les responsables des communes côtières étaient au rendez-vous et ont honoré à la lettre les engagements pris. Tant mieux pour les futurs estivants. Mais, qui a dit que la rigueur ne paie pas? Nous sommes parmi les rares pays du monde où le bon travail est obligatoirement lié aux fermes consignes et à la rigueur impitoyable des chefs hiérarchiques. A chaque saint, sa chandelle.

Adda Abdelwahab
Samedi 28 Mai 2011 - 11:43
Lu 474 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+