REFLEXION

QUANT LA VIOLENCE SCOLAIRE DEPASSE LA LIGNE ROUGE A JIJEL :Un élève ligoté et agressé par ses camarades

Les évènements fâcheux qui secouent l’école à travers tous les établissements scolaires dans la capitale de la Corniche Jijel se succèdent et fait son lot de victimes et scandales à l’issu de cette nouvelle rentrée scolaire qui s’annonce exceptionnelle.



QUANT LA VIOLENCE SCOLAIRE DEPASSE LA LIGNE ROUGE A JIJEL :Un élève ligoté et agressé par ses camarades
Après l’incident lié à l’agression du directeur d’un CEM par des inconnus et l’évasion de deux jeunes collégiennes avec leur amoureux, un autre incident pas des moindre vient de faire son lot de scandale. En effet, Il s’agit d’un élève du CEM « Lahmar » à El Milia située à 60 km à l’EST du chef lieu de la wilaya de Jijel qui a été agressé sauvagement  par ses collègues de classe. La victime allait connaitre le pire de sa vie si ce n’est son transfert vers l’hôpital pour une prise en charge  médicale. Selon la même source,  la victime a été en fin d’heure agressée sauvagement par 5 de ses copains à l’intérieur même de la classe ou le dernier cours qu’il leur a été donné, une leçon de langue arabe, profitant du départ du reste de leurs copains et même des responsables pédagogiques. La victime portait plusieurs enzymes sur toute la partie du corps suite à l’agression sauvage qui l’a même poussé à l’évanouissement. Après leur forfait, les agresseurs se sont sauvés de la classe pour rejoindre l’extérieur sans daigner avertir quiconque. L’enfant agressé qui est resté seul évanoui pendant plus d’une heure n’a du son salut qu’à une employée de ménage qui l’avait retrouvé dans un état lamentable à l’intérieur de la classe. Selon la même source, l’enfant a été ligoté des membres avant son agression par ses copains de classe.  Une enquête approfondie a été ouverte par les services de sécurité d’El  Milia suite au dépôt de plainte des parents de l’enfant agressé contre l’administration du CEM qui n’a pas assumé sa responsabilité du fait que leur fils a failli perdre la vie à l’intérieur même de la classe. Selon la même source, les 5 élèves délictueux attendent qu’ils passent devant le conseil de discipline pour étudier le sort qui leur sera réservé.

Touffik
Vendredi 28 Septembre 2012 - 23:00
Lu 409 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+