REFLEXION

QUAND LA SAGESSE L’EMPORTE : Et que le maire de Mostaganem revient sur sa décision

Finalement la salle des fêtes (Mariages) de la mairie de Mostaganem a été réhabilitée dans son originalité intégrale, une décision du maire approuvée par les citoyens, fans de la culture et soucieux du devenir de cette commune, blessée, martyrisée par tant de chamboulements, et évènements qui ont marqué la chronique et l’actualité ces derniers temps en raison des décisions hâtives et irréfléchies anti culturelles et anti sociales qui remettent en question tout un passé riche en histoires et une ville au désarroi le plus total..



Certains responsables  concernés directement ou indirectement par ces remarques et constats bénéfiques  qui semblent injustifiés mais qui apportent une aide et une attention particulière à ce manquement , ou négligence  se croyant dénigrés, peut être penseront ils même  à un  harcèlement, loin de là cette idée, car les citoyens s’inquiètent pour le devenir et l’avenir de leur ville qui a une grande importance  dont le rôle est déterminant dans la politique  sociale, économique et culturelle en Algérie. Des habitants de Mostaganem veulent savoir, quelles sont les motivations réelles de ces chambardements qui remettent en question toute l’histoire réelle d’une ville qui à travers les temps et les âges, s’est forgée une réputation  de traditions culturelles ancestrales typiques, uniques et inégalées  qu’on trouve que très rarement  dans d’autres citées et communes du pays. La mairie de Mostaganem est un héritage que nous ont laissé certes, des colonisateurs impérialistes qui en voulaient aux richesses Algériennes  en marquant leurs empreintes par de tels chefs d’œuvre que nul n’a le droit de défigurer ou de détruire, car il s’agit d’histoire palpable qui n’a rien d’une légende à transmettre aux générations futures qui veulent du concret vu que ces preuves existent et que ni l’usure ni le temps  n’a pu  effacer, mais que parfois l’ignorance peut détruire, à nous de les sauvegarder, de les préserver et de les  restaurer pour en faire des musées actifs et rentables . Qui parmi nous n’a pas assister à des émissions  à travers les médias nationaux et  internationaux où sont diffusés des documentaires ayant pour thèmes « Restaurations des sites historiques, d’églises, de châteaux, des  monuments très anciens qui ont chacun leur histoire, mais que le temps a usé, toute une science d’archéologie qui met à nu des entrailles  de la terre toutes sortes d’objets  à analyser  qui ont leur signification et leur importance pour des études  scientifiques  etc… » Les plus  grands architectes actuels de la planète  utilisant  tous les moyens modernes mis à leur disposition par une technologie de pointe, s’inspirent de cette architecture ancienne, parfois ancestrale qui est d’une doigtée  et d’une compétence incomparable, dont notre pays et  nos villes ont le privilège d’être  dotés de certaines  merveilles uniques classées dans le patrimoine culturel national. Nul n’ignore  que le temps presse et que l’urgence est signalée pour que tout le monde s’implique afin de permettre  une solution bénéfique à tous. I l est révolu le temps des décisions dictatoriales, il est temps que tous les membres s’associent et prennent leur responsabilité en s’impliquant dans une gestion claire et transparente.  

B.Adda
Mercredi 28 Août 2013 - 23:00
Lu 327 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+