REFLEXION

QUALIFIES PAR LA POLICE DE « PLUS CONFLICTUELS » : Les algériens sous haute surveillance en Espagne

Les autorités espagnoles ont donné instruction à la police de resserrer la surveillance autour des Algériens suite aux attentats perpétrés à Paris. Une circulaire portant la signature du ministère espagnol de l’Intérieur ordonne à la police de resserrer la surveillance autour des émigrés algériens, "plus enclins à l’agressivité que leurs voisins marocains", rapporte Al Massae, dans son édition de vendredi 16 janvier.



Cette circulaire a retenti, jeudi 15 janvier, comme un séisme en Algérie, tant et si bien que le gouvernement Abdelmalek Sellal a été appelé à réagir à la «stigmatisation de la communauté algérienne autour de laquelle s’est déjà resserré l’étau avec la crise économique». Selon l’Algérie patriotique, les Algériens seraient «offensés par une telle procédure qui les accuse d’office d’être de potentiels terroristes». Pour tenter de trouver une explication à son attitude l’autorité espagnole, invoque, l’attentat de Mohamed Merah contre une école juive à Toulouse en 2012  et Jamel Beghal, aujourd’hui placé à l’isolement dans une prison à Rennes, ainsi que les attentats perpétrés à Paris par les frères Kouachi, d’origine algérienne, pourtant le ministre des affaires étrangères d’Algérie avait démenti toute relation des frères Kouchi avec l’Algérie. Faut-il rappeler aussi que  tous ces auteurs d’attentats n’ont jamais mis les pieds en Algérie et qu’ils portent la nationalité française ! En ordonnant à la police de faire preuve de fermeté à l’égard des émigrés arabes, particulièrement les Algériens, l’actuel Exécutif espagnol n’oublie pas pour autant de souligner la nécessité du respect des droits humains. Dans ce registre, des instructions ont été données aux services de sécurité d’éviter toute provocation de nature raciste à l’encontre des Algériens installés ou venant en touristes en terre ibérique. Une sorte de guide a été distribué aux agents de sécurité pour expliquer la manière avec laquelle il faut se comporter en cas de provocation de la part d'émigrés arabes, spécialement les Algériens.

Riad
Vendredi 16 Janvier 2015 - 17:53
Lu 149 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+