REFLEXION

Pressions et rapports de force



Pressions et rapports de force

Défaut de stratégie d’urbanisation fiable réfléchie et conçue par  de véritables élites compétentes, la porte est restée trop longtemps ouverte à des inepties urbaines imposées par un certain autoritarisme propre au règne de la pensée unique. Ces anciens décideurs locaux qui s’autoproclament  à la fois maçons, architectes, urbanistes, paysagistes, spécialités  de la gestion de la ville et  contrôleurs de chantiers n’ont souvent réussi qu’a dépenser des sommes d’argent colossales pour décorer  des façades ou refaire des chaussées appelées a  être un peu plus tard défoncées et réaménagés. Il se trouve, hélas qu’a Mostaganem, le déficit de rigueur et de compétence dans la maîtrise des outils de contrôle de l’urbanisme prévus par la loi dure depuis des années. Dans telles conditions de chaos et de laisser aller Mostaganem n’a jamais  pu bénéficier d’une saine application des plans d’occupation des sols permettant de freiner l’anarchie et la spéculation sur le foncier urbain. Des plans  qui d’ailleurs n’existent pas encore pour la plupart des quartiers.


Réflexion
Mercredi 5 Janvier 2011 - 10:42
Lu 360 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+