REFLEXION

Présidentielle 2014



SUITE A SES PROMESSES DE REHABILITER LES MILITANTS DU ‘’FIS DISSOUS’’ : L’organisation nationale des victimes de terrorisme fustige Benflis

L'Organisation nationale des victimes du terrorisme a dénoncé avec fermeté les déclarations  faites par le candidat à l'élection présidentielle du 17 Avril prochain, Ali Benflis, à partir de la  wilaya de Constantine, où il a affirmé qu'il autorisera, s’il sera élu président, les ex- dirigeants du FIS dissous, de pratiquer de nouveau leurs activités politiques. Dans le même contexte, un membre du bureau national chargé de l'information, Abaya Ahmed, a déclaré lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'organisation à Tipaza, que ces déclarations sont très dangereuses et donnent le droit et la légitimité des personnes qui ont provoqué une tragédie nationale qui a conduit à la destruction des biens et la mort de milliers d'Algériens et des pertes en milliards de dollars. Abaya Ahmed, qui était en compagnie du président du bureau de wilaya de l’organisation, Ilias Azibi, a lancé un appel au candidat Abdelaziz Bouteflika sur la nécessité de ratifier la loi sur les victimes du terrorisme qui avait reçu auparavant, une copie, une loi qui garantira, en sorte tous les droits à cette catégorie,  et qui sera appliquée au niveau des administrations locales, évoquant dans  le même contexte,  la situation précaire que vivent les veuves et les enfants des victimes du terrorisme, ajoutant que la veuve gagne encore un salaire de moins  de 16 mille dinars. Ahmed Abaya a souligné que les prochains jours verront des manifestations pacifiques des victimes du terrorisme dans les différentes wilayas, pour dénoncer les propos de Benflis et exiger de lui des excuses.             Touffik

AMAR SAIDANI A MOSTAGANEM : Les jeunes, une priorité dans le programme de Bouteflika

Au 11 e jour de la campagne électorale, Amar Saidani  représentant du président Bouteflika, candidat à sa propre succession, dans un  meeting populaire organisé à Mostaganem a assuré que les efforts de développement seront poursuivis à travers la promotion et l'encouragement de l'investissement productif dans les domaines de l'industrie et de l'agriculture. Enumérant les réalisations qui ont été accomplies grâce aux différents programmes de développement lancés par le président Bouteflika, il a également affirmé que les jeunes auront leur place dans la société, conformément à la prochaine constitution qui fera l’objet d’une révision. L’orateur a continué son discours en exhortant la jeunesse à se constituer en rempart pour la protection de l'Algérie, la mettant en garde contre les promoteurs de la discorde et les semeurs du trouble et du désespoir. Saidani axa son intervention sur les préoccupations et les problèmes de la jeunesse, ce volet a-t-il dit, figure parmi les priorités du candidat Bouteflika. "Soyez rassurés, tous vos problèmes seront pris en charge et résolus, nous poursuivrons le soutien à l'emploi des jeunes et les dispositifs existants seront renforcés encore davantage", a-t-il promis à l'adresse de cette catégorie de la société ».  Flih S.

Moussa Touati tire à boulets rouges sur le wali d’Alger

S’adressant au wali d’Alger le candidat du F.N.A a déclaré dans un meeting à partir de  la salle Sersou, ce mardi 1 avril 2014, devant une assistance appuyée par des chaines de TV privées et étatiques, la radio FM de Tiaret, et un parterre de journalistes. je cite :« …Vous êtes en train de vendre l’Algérie, Mr Zoukh,  et là où vous êtes passé, vous avez laissé des séquelles, à Ain Temouchent, à Sétif, à Mostaganem, et à Oran, souvenez-vous que Jacques Chirac, le président français, vous a gommé, et malgré cela, on vous a redonné une considération mais vous l’avez-violé et aujourd’hui vous avez signé une décision, celle de mettre fin à 6 élus du F.N.A de la commune de Mohammadia à Alger. ‘’Vous leur avez reproché quoi’’, s’est indigné Moussa Touati. En vérité, ces 6 élus, dira le candidat à la présidentielle, ont refusé de signer une délibération portant sur des projets douteux, et ce refus a un objectif nationaliste. Bas les masques… Mr Zoukh, vous n’aimez pas l’Algérie a conclu Moussa Touati.        Abdelkader Berrebiha

POUR PERTURBER L’ELECTION PRESIDENTIELLE : 56 intrus du ‘’makhzen’’ se trouvent en Algérie

Un rapport des services de sécurité, récemment émis, a mis en garde contre un plan étranger visant à déstabiliser l’unité nationale et fomenter le chaos en Algérie. Le même rapport, dont la source a requis l’anonymat a dévoilé que 56 personnes de nationalité marocaine ont été recrutées pour semer la zizanie dans quelques wilayas algériennes. Ces derniers s’introduisent individuellement dans le territoire national. En effet, se basant sur le contenu du même rapport, les éléments sécuritaires ont mis en place un dispositif afin de veiller sur la sécurité des wilayas menacées. Selon le quotidien Echorouk, ces appels lancés par certains responsables algériens sur la nécessité d’être vigilants pour maintenir la sécurité et la stabilité en Algérie, proviennent de sources bien informées. Il est utile que ces mises en garde n’aient pas été lancées à la légère. Selon le même rapport, le Makhzen marocain aurait recruté 56 personnes de ses ressortissants afin de faire propager le chaos, en particulier à la veille des présidentielles. Ces derniers sont chargés de torpiller la sécurité en Algérie en agitant la rue et provoquer la grogne populaire. Le même rapport a notamment indiqué que les recrues du Makhzen peuvent même exploiter une simple protestation et spontanée et la détourner contre le pouvoir.                               Ismain

LA CARAVANE DE SOUTIEN AU CANDIDAT BOUTEFLIKA EST LANCEE : 200 volontaires pour faire la promotion du programme présidentiel

La direction de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika de la wilaya d’Alger  vient de donner  le coup d’envoi d’une caravane populaire exclusivement destinée aux jeunes. Cette dernière est partie de  la Grande-Poste d’Alger pour sillonner les communes de la capitale, à bord des 8 minibus affectés pour cette ambitieuse  opération, pilotée par des jeunes volontaires, des étudiants convaincus du contenu du programme électoral du candidat aux élections présidentielles , M. Abdelaziz Bouteflika, et décidés a sacrifier les vacances du printemps à la sensibilisation d'autres jeunes autour de ce dernier. Ils étaient pas moins de 200 étudiants, toutes filières confondues, à se rapprocher des jeunes pour les informer sur les principaux axes du programme du Président et les convaincre  à aller voter massivement le jour du scrutin et surtout choisir le meilleur candidat des six  lors de ce rendez-vous décisif, et qui désormais  ne peut être que le Président Bouteflika, qui a fait ses preuves en mettant fin à la guerre qui déchirait le peuple et  remettant l’Algérie sur les rails d'un développement social et économique que beaucoup de nations nous envie. L.Ammar                                                                   

Réflexion
Mercredi 2 Avril 2014 - 19:01
Lu 11942 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+