REFLEXION

Première session criminelle.

Trois ans de réclusion, un an de prison et 5 000 DA d'amende à l'encontre des accusés d'attentat a la pudeur et d'enlèvement.



Décidément, en cette première scission criminelle de l'année courante, il nous a été permis de constater que les affaires de moeurs se taillent la part du lion parmi le nombre de dossiers traités à ce jour. A titre d'illustration, en l'espace de deux audiences seulement, le tribunal criminel a jugé et statué sur pas moins de cinq attentats à la pudeur, dont un infanticide et un acte de sodomie « pédophilie » sur la personne d'un enfant de cinq ans.

Dans la journée de dimanche dernier, le tribunal criminel a jugé une sensible affaire d'attentat à la pudeur sur une jeune fille âgée de moins de 16 ans au moment des faits, qui donne à réfléchir au commun des citoyens sur les fléaux sociaux qui ne cessent de miner notre société, ou de nos jours, les us, les coutumes et les actes de civilité ancestrales sont relégués au 2ème rang.

La genèse de cette sale et répugnante affaire, qui a eu pour théâtre le site de la plage relevant de la commune de Stidia, remonte à la date du 28,29 et 30 octobre 2008, où la victime O-A âgée d'à prime 15 ans, a été accostée près de la station de bus par le dénommé M. Fethi qui, sous la contrainte, l'a obligée d'acquiescer à son désir afin de le suivre pour se rendre au niveau d'un cabanon. Après avoir assouvi ses désirs, durant cette nui du mardi 28 du mois d'octobre 2008, le mercredi 29 et le jeudi 30 de ce même mois, c'est autour de son ami B. Ahmed de la ramener chez son frère, afin de prendre le relais. Au terme des investigations diligentées par les services de sécurité, à la suite d'une plainte déposée par le père de la victime, cette bande de malfaiteurs a été arrêtée et conformément aux différentes instructions de cette affaire, tant bien dans la forme que dans le fond, les présumés criminels ont été accusés par la chambre d'accusation d'enlèvement, d'attentat à la pendeur, d'association de malfaiteurs et de non dénonciation de crime réprimé par les articles 291-293-326-336 alinéas 2,196-197et 181 du code pénal « CP »

A la barre, l'accusé principal M. Fethi déclare au tribunal, que depuis un certain temps déjà, il entretenait des relations avec la victime, d'ailleurs ce jour là, c'est elle-même qui accepté l'invitation .

Pour B.Ahmed, il déclare qu'en aucun cas il na attenté à la pudeur de la victime, d'autant plus qu'il l'a emmenée chez sa belle sœur. Quant à B. Abdelhak, il nie les faits. B. Brahim et son épouse réfutent les faits qui leurs sont reprochés, sous prétexte que leur proche les a induits en erreur.

La victime maintient ses déclarations et confirme l'ensemble de ses dépositions.

Le représentant du ministère public met en exergue les éléments contenus dans le dossier, après avoir souligné la gravité de cette affaire, requiert la peine de 95 années de réclusion criminelle à l'encontre de M. Fethi, B. Abdelhak et B.Ahmed et 1 an de prison ferme pour B. Brahim et son épouse.

Le jeune avocat de la défense Belkharoub Amine s'est manifestement distingué du collectif d'avocat, par une plaidoirie claire, nette et sans bavure.

« Dans ce dossier, aucun élément ne nous démontre l'association de malfaiteurs. Pour ce qui est de mon client, B. Abdelhak, il n'est que victime dans tout ce dossier. D'ailleurs, il est poursuivi pour des actes qui ne sont nullement mentionnés à son encontre, dans l'arrêt de renvoi, dira Me Belkharoub, en sollicitant l'acquittement pur et simple.

Les autres avocats, tout en s'associant avec Me Belkharoub, en ce qui concerne l'association de malfaiteurs, plaident les circonstances atténuantes pour M. Fethi et B.Ahmed et l'acquittement pour le couple. Au terme des délibérations, M. Fethi et B. Brahim ont été condamnés à 3 ans de réclusion, B. Abdelhak à 1an de prison ferme, B. Brahim à 5000 DA d'amende et l'acquittement pour son épouse. Au titre du dédommagement, les 2 premiers condamnés auront à verser la somme de 100 000 DA à la victime.

S. Hadj
Mardi 10 Février 2009 - 21:54
Lu 924 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+