REFLEXION

Pousses-toi, que je passe !



Hors les rues est ruelles où les passants sont obligés de circuler sur la chaussée du fait que les voitures en stationnement occupent les trottoirs, de prendre en considération cet autre danger qui est de traverser les rues principales de Mostaganem. La rareté des passages protégés, la quasi invisibilité des lignes blanches de ces mêmes passages, par les automobilistes, qu’ils accélèrent à la vue d’un piéton traversant. Pas même de pitié, à défaut de prudence, lorsqu’il s’agit d’une personne âgée ou d’un enfant, concurrence immonde en termes de circulation !

. .
Lundi 2 Août 2010 - 11:25
Lu 356 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+