REFLEXION

Pourquoi pas un crieur public ?



Pour annoncer sa venue comme secrétaire général muté dans une wilaya de l’Ouest du pays, on ne fait pas dans le détail. Bien avant la promulgation du décret présidentiel portant mouvement dans le corps des walis et des secrétaires généraux de wilaya et avant même le communiqué publié à cet effet, déjà les citoyens d’une certaine wilaya de l’Ouest, ont eu vent de cette information et savaient déjà l’identité du futur secrétaire général de leur wilaya. Avouez que c’est stupéfiant. Cela veut tout simplement dire que dans certains pays on parle de bras long mais chez nous on parle surtout de longues oreilles. Ces citoyens médusés, ont eu cette nouvelle par la propre progéniture du nouveau S.G, venus sillonner à qui veut les entendre, que leur papa chéri est muté ici, ici où ? Et bien ici et c’est tout. Non mais vous délirez, au stade où en étaient les choses, personne, mêmes les concernés ne savaient rien, aucune information n’a filtrée, ce n’est pas possible. Et ben, vous verrez. Quelques jours plus tard, ce qui n’était que rumeur s’est avérée une réalité que personne ne peut nier. C’est officiel, le papa est bien muté à « ici ». N’aurait-il pas fallu annoncer cela par un crieur public ? Avec tambours battants peut-être. C’est le 21eme siècle à l’Algérienne.

. .
Mercredi 6 Octobre 2010 - 00:01
Lu 286 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+