REFLEXION

Pourquoi pas nous ?



Pourquoi pas nous ?
Si le pouvoir d’achat n’a cessé d’augmenter tout au long de ces dernières années, parallèlement, on trouve de moins en moins de choses à acheter. Si le niveau de vie a fait un grand bond en avant, la qualité de la vie, elle, ne cesse de se détériorer. Il y a des années passées, on pouvait encore aller en famille au cinéma ou au restaurant. Aujourd’hui, ces lieux ont à ce point périclité, que l’homme, même seul, n’ose plus s’y aventurer. Normal, lorsque nous savons que la population des grandes villes a fait plus que doubler et que dans le même temps, les lieux de détente n’ont cessé de diminuer. Quant à la qualité des services, mieux vaut ne pas en parler. Vivre à notre avis, n’est pas seulement consommer des produits de première nécessité. Alors que l’été est là et que les cités du bassin méditerranéen s’apprêtent à vivre au rythme des vacances, des rires et de la joie, notre ville continue à prendre l’aspect d’une ville morte dès que tombe la nuit. Une vie meilleure, c’est créer toutes les conditions qui permettraient à chaque Algérien, pourtant réputé pour sa bonne humeur, de se détendre et de profiter au maximum des avantages que nous offre notre beau pays. Alors, pourquoi pas nous ?

. .
Dimanche 19 Septembre 2010 - 00:01
Lu 288 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+