REFLEXION

Pourquoi le FLN et le RND s'abstiennent à fêter leurs victoires !?

Depuis le 10 mai, nous avons une nouvelle configuration du parlement, aussi les observateurs se demandent, si le ticket pour les députés FLN pourrait profiter aux forces en présence, à la lecture des derniers résultats électoraux. Car aucun éclat de joie, ou manifestation de la part des Flnistes ni Rndistes , pour annoncer cette victoire unique depuis l’instauration du multipartisme, et c’est ce qui ajoute à la morosité des élections législatives.



Pourquoi  le FLN et le RND  s'abstiennent à fêter  leurs victoires !?
Est-ce la levée de bouclier des islamistes et des autres partis qui ont été éliminé ? D’où le nombre de sièges obtenus qui ont empêché les deux partis de fêter l’évènement. Pour les observateurs il y a plusieurs lectures à faire, et le fait que les deux partis qui sont sortis vainqueurs des élections, n’aient pas voulu sortir dans les rues en grande fanfare pour une fois, semble en effet être de mise pour ne pas heurter les autres sensibilités minoritaires et éviter tout  dérapage.  Si les algériens  ont placé en tête lors du scrutin de la semaine dernière le FLN, c’est peut être pour  marquer leur hostilité aux islamistes,  et l’écart entre ce parti et les autres formations semble réel. Il est clair que qi l’on croit les analystes, le parti sorti vainqueur des urnes voudrait jouer la prudence, même s’il y a un retour en force de ce parti étant donné que le vote s’est traduit par une sanction populaire, car la mosaïque politique lors de la campagne n’a pu  convaincre. Balayés d'un revers de  la main par les citoyens certains candidats ont vu dans  le vote FLN, un rejet des islamistes ce qui restera une énigme pour ce qui est du scrutin, car lorsqu'on compare les législatives de 2007, on constate que le vote a été boudé par les électeurs d’où le faible taux réalisé. Cependant après la victoire, il y avait certes de la "joie" mais pas d'"euphorie, qui serait considérer comme de l'exubérance aux yeux des autres, ce qui n'a pas lieu d'être selon certains militants. Ce qui est curieux aussi, c’est qu’après la victoire du FLN et du RND qui se place juste derrière aucun éclat de joie, ni de concert de klaxon comme à l’accoutumé, une question que se sont posés les citoyens. Une victoire sans enthousiasme, que se soit pour le FLN ou le RND qui se sont depuis murés dans le mutisme malgré les 293 sièges qu’ils totalisent. Après de telles scores et victoires  ces deux partis qui se sont taillés, la part du lion n’ont pas sorti l’artillerie comme ils ont l’habitude de le faire et on a vu aucun militant s’aventurer ni claironner cette victoire sans appel et qui restera dans les annales politiques. Peut être se sont-ils abstenus de fêter leur victoire, par respect aux autres candidats malheureux, qui se sont enfermés dans leurs QG pour faire le bilan de cette défaite cuisante et dont certains ne se sont pas relevés, à l’exemple des islamistes qui ne cessent de crier à la fraude.

Riad
Mardi 15 Mai 2012 - 09:34
Lu 343 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+