REFLEXION

Pourquoi le 18 février



L’ASCA de Tiaret, en collaboration avec l’ONSE, passe à l’action en organisant des conférences débats sur la criminalisation du colonialisme. Plusieurs historiens et personnalités politiques étaient attendues ce jeudi à l’université de Tiaret avec le précieux concours des départements de droit et d’histoire. L’objectif de cette rencontre serait le soutien, l’appui et la mise en œuvre du projet de loi de criminalisation du colonialisme français en Algérie. Toutefois, cette grande conférence a coïncidé avec la journée du Chahid, soit le 18 février. En effet, selon certains observateurs, ceci n’est qu’un signal très fort en direction de M. Houari Tayeb, président de l’ONEC, qui devait songer à son successeur qui serait dit-on de Tiaret toujours. L’avenir nous le dira.

Hocine
Samedi 20 Février 2010 - 10:47
Lu 384 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+