REFLEXION

Pour une misère de 55,50 kg



Outre mer on se lance dans un régime pour maigrir, mais en vain, chez nous, on n’a pas besoin, la misère suffit et il n’y a malheureusement pas grand chose à faire, si ce n’est de faire de la musculation». «Au niveau des épaules ça va, c’est les jambes que je trouve trop maigres, déclarera un maigrichon, qui louchait, sur un poulet rôti et doré, avec un petit clin d’œil séducteur. Il ne faut pas que l’os apparaisse», parce qu’il faut éviter que cela dessine le squelette.» Et la minceur n’a pas toujours été un idéal de beauté rappelle-t-il : «Il n’a jamais été question d’être gros, mais ce qui est recherché, c’était une certaine rondeur, une chair onctueuse.» Comme quoi la faim ça tenaille et ça marque les esprits.

. .
Lundi 12 Juillet 2010 - 00:01
Lu 288 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+