REFLEXION

Pour s’enrichir, traiter avec le diable s’il le faut



Les corrompus et leurs disciples n’ont rien perdu de leur verve et de leur dynamisme. Les affaires s’assemblent et se ressemblent au niveau de la justice. Certains ont même eu le culot de traiter avec les ennemis sur le dos de leur patrie et de leur peuple, en portant atteinte à l’économie nationale par des pratiques aussi frauduleuses que répugnantes, à l’image de cette affaire qui sera jugée le 2 mai prochain par le tribunal criminel d’Annaba. L’ombre d’un homme d’affaire à la triple nationalité Palestino-israélo-française, plane sur la justice à Annaba dans l’affaire du premier vice président de l’APW d’Annaba. Cet homme d’affaire étranger serait également incriminé dans une autre affaire où il est accusé de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. Son implication dans cette affaire n’a été confirmée qu’parès la perquisition effectuée par les enquêteurs au domicile de l’élu local, dont les investigations ont révélé qu’il était en étroite liaison d’affaires avec cet étranger notamment en ce qui concerne des activités interdites tel le blanchiment d’argent.

. .
Samedi 17 Avril 2010 - 10:12
Lu 479 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+