REFLEXION

Pour que tu ne sois pas terroriste... Lettre ouverte à mon fils de 8 ans



Mon cher enfant,
Me voilà, devant ma feuille blanche, l'esprit confus, le cœur serré et les mots qui se bousculent et me fuient car l'heure est grave. La Tunisie a connu l'innommable. Des crimes barbares ayant pris la vie à des innocents dont le seul tort est d'être, selon les obscurantistes des temps modernes, du mauvais bord. Il s'appelle Seifeddine Rezgui, la voix à travers laquelle l'inhumain s'est exprimé. Un jeune garçon, le cerveau lavé dans les noirceurs de la terreur et qui a cru, par son acte, devenir héros et rejoindre les sirènes du paradis. A l'enfer, il ira et à l'enfer il restera. Seifeddine a été endoctriné. Rien de plus surprenant vu le prosélytisme ambiant qui a trouvé dans les medias satellitaires et les réseaux sociaux un environnement fertilisant favorable. Il a ainsi rejoint les milliers de jeunes qui, de jour en jour, grossissent les escadrons de la mort au nom d'une religion dont la racine de son nom est la Paix. Mais justifier l'enlisement de ces jeunes par l'endoctrinement ou l'environnement social et économique difficile est une analyse incomplète. Seifeddine est devenu terroriste car, aussi, il était inculte. Il a cru tout ce qu'on lui disait de la parole de dieu. Il se croyait défendre des principes, mais il ne connaissait pas la cause.  Je ne peux rien faire contre les endoctrineurs. Je les laisse au pouvoir coercitif de l'Etat (bien que ce que l'Etat fait sur ce point ne soit guère rassurant). Par contre je ferais tout pour que tu ne sois pas une proie facile à qui la lecture de deux versets sortis de leur contexte te transformera en un outil de la mort. Je peux te paraitre excessif, voire même dur, mais me dire que Seifeddine est un cas isolé et que cela n'arrive qu'aux autres serait une grave erreur que je ne me permettrais pas de commettre. Je ne vais pas te fliquer ou t'enfermer dans mes suspicions en t'ôtant toute liberté. Je ne vais pas t'épier ou trier tes amis. Ca ne servira  absolument à rien. Ce que j'essayerais de faire est de te montrer la voie. Je ne vais pas te dire que l'Islam est tolérance, amour et liberté. Nous ne sommes plus dans le romantisme et franchement c'est léger comme raisonnement. Non. Ce que j'essayerai est de te montrer ce qui me semble nécessaire de faire si jamais tu veux connaître ta religion.
Mon Cher enfant,
Ne sois jamais un Musulman par procuration. Ne laisse pas les autres t'imposer ce qu'est ta religion. Apprends la toi même. L'islam a son livre. La parole de dieu révélée dans le coran. Lis-le avec ton coeur, mais surtout avec ton esprit. Lire le coran est un culte, saisir son sens est un devoir.  Tu dois comprendre le texte et ce n'est guère une tâche facile. Il faut maitriser ta langue: l'arabe, connaitre Asbab - Nuzul ("les circonstances de la révélation") et étudier les interprétations et elles sont nombreuses. Lis le Hadith, mais sache que les six livres peuvent suggérer parfois des interrogations. Assume ces questions et va jusqu'au bout du raisonnement. Apprends les Ulémas, mais sache de qui apprendre. Ils ne sont pas à la télé ou sur la toile, mais, plutôt dans les livres. Il faut savoir séparer le bon grain de l'ivraie. Tout comme l'habit ne fait pas le moine, la barbe ne fait pas le savant. L'islam est avant tout une foi Celle-ci naquit dans le cœur et point dans le paraître. L'Islam est un fond, alors ne soit pas prisonnier de la forme. La foi se développe avec l'esprit et celui-ci évolue. Suis le message du prophète (q.s.s.s.l), mais ne répète pas aveuglement, sortis de leur contexte, des faits et gestes des anciens (Assalaf Assalah). Les temps ont changé et l'humanité aussi. Comme aux premières heures de l'Islam, on a compris qu'on ne peut pas gouverner la Perse, l'Inde ou Constantinople comme on gouverne à Médine, on ne peut jamais vivre au 21 ème siècle comme si nous étions au 7 ème. C'est le déni même de l'Islam que de lui ôter toute possibilité de vivre avec son temps. Alors saisis le message et ses principes et ne confond jamais religion et religiosité. L'islam est un ensemble de préceptes. Mais l'islam est aussi une histoire et celle-ci n'est pas aussi idyllique que le film Arrisala nous la montre. D'ailleurs sache que c'est une oeuvre artistique et point un recueil historique. Un des malheurs des musulmans est qu'ils appréhendent leur histoire comme une "sitcom". L'histoire de l'islam te permettra de relativiser, non pas la religion, mais le Musulman. L'Islam est aussi une histoire politique. Elle naquit à "Saqifat Ibn Saida". Elle "évolua" à travers les califes assassinés, les compagnons du prophète qui s'entretuent à Seffine et un conflit qui s'éternisent depuis quatorze siècles. Je suis certain que tout comme moi, tu te demanderas comment serait le monde d'aujourd'hui si Al-Ma'mun avait décédé avant son successeur désignée Ali Bin Musa Al-Ridha? Apprend d'Ibn Hicham, Attabari, Ibn Khaldoun, Ahmed Amin mais aussi de Taha Hussain, Akkad (Abbas Mahmoud), Hichem Jait, etc. L'islam est une pensée  Elle fut développée par des illustres philosophes et penseurs. Leurs travaux ont été des étoiles éparpillées dans l'obscurité dans laquelle Al Umma s'est plongée pendant des siècles. Sache aussi que l'Islam a permis le développement de la pensée et des sciences mais ceux-ci l'étaient déjà dans les terres de la Perse et de l'Inde. Par les conquêtes de ces territoires, elles sont devenues un patrimoine de l'Islam. Alors dire naïvement que les prochains Nobel seront les enfants de l'application de la Chariaa est un raccourci que je ne te conseillerai point de l'emprunter. Ceux qui veulent la renaissance de l'Islam doivent réveiller cette conscience et point expier les parents ou s'échanger des esclaves, encore moins détruire des monuments que ni le prophète(q.s.s.s.l) ni ses compagnons n'ont touchés. Alors évite les clichés et les slogans creux et éblouit ton esprit avec Al Ghazali, Averroès, Al Akkad (Mustapha), Youssef Seddik, etc. L'islam est une religion de "la différence"  La communauté des Musulmans est formée de groupes et de doctrines. Je dis formée et pas divisée car la foi nous unit. Même les sunnites suivent différentes doctrines ou écoles. Les us, les coutumes et les pratiques n'étaient pas (au temps des conquêtes) et ne sont pas de nos jours les mêmes que ceux de la péninsule arabique aux premières heures de l'Islam. Il fallait donc réfléchir pour essayer de trouver les bonnes réponses dans le respect de l'esprit de l'Islam.  Or, les personnes se trompent, les Ulémas se différencient. A Chacun sa lecture et à chacun sa compréhension. Tous veulent la vérité, mais celle-ci n’est pas toujours évidente. Alors, on essaye de trouver le consensus, mais il n'en demeure pas moins que l'autre opinion est possible aussi. Lis Ibn Malek, Ibn Hanbal, Taher Ben Achour, Ibn Taymia. Lis aussi Al Kafi, comprends la pensée d'Al Mu'tazila et du murjisme. Lis aussi Sayed Kotb etc. N'exclut personne. Lis-tout et ne laisse personne faire ta propre opinion.
Mon cher enfant,
Tu l'aurais compris. La tâche est ardue mais connaître ta religion est ta seule assurance contre l'abime. J'aurais pu te dire que l'Islam est celui des cinq piliers, de respect des parents, du bien contre le mal et toutes les valeurs nobles que j'ai appris de mes parents et sur les bancs de l'école républicaine. Oui j'aurais pu te dire tout ceci, mais cela n'est guère suffisant. Les choses ont changé et en tant que père, je me dois d'avoir les réponses sur les contre-vérités qu'on pourrait te faire inculquer.  Je dois savoir trouver le contre argument si un jour tu me frapperas de mécréance car j'écoute de la musique. Cet argument se doit être aussi fort que l'interprétation du verset ou du Hadith qu'on t'a sorti. Alors, oui. Moi aussi je me mets à faire mes devoirs...
Mon cher enfant,
Je terminerai par dire que certes, nous sommes Musulmans car nos parents le sont. On aurait pu naitre chrétien, juif ou hindou. Mais sache que le privilège de la naissance n'est guère suffisant, car un bon musulman est un musulman qui sait...
Ton père qui t'aime tant...

 

Mohamed Fayçal Charfeddine
Samedi 11 Juillet 2015 - 19:13
Lu 534 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+