REFLEXION

Pour le délit d’atteinte à la pudeur à Rouiba : Des femmes mariées et des ‘célébrités’ entre les mains des gendarmes



Pour le délit d’atteinte à la pudeur à Rouiba : Des femmes mariées et des ‘célébrités’ entre les mains des  gendarmes
« Chef, je vous jure que je ne répèterai plus…ana bent familia (Je suis une fille de bonne famille) » Des filles en Hidjab, des femmes mariées et des ‘célébrités’ entre les mains de la gendarmerie de Rouiba pour le délit d’atteinte à la pudeur. Des jeunes avec des voitures de luxe, des chômeurs, des célébrités, des femmes divorcées, d’autres mariées, des étudiantes. Ce son là les catégories de gens qui fréquentent les plages d’Alger juste avant le début de l’été. La majorité d’entre eux sont originaire d’Alger et ses environs comme Boudouaou, Khemis El Khechna, mais aussi Boumerdès et d’autres wilayas qui ont transformé leurs voitures des chambres à coucher pour s’adonner au sexe publiquement.

Le colonel Mustafa Taybi, chef d’état major de la de la gendarmerie nationale pour la circonscription d’Alger, a déclaré avant-hier que la saison estivale serait renforcée par un millier de gendarmes supplémentaires, qui seront répartis en fonction du plan d’action « 2000 » pour la saison estivale. Selon le colonel Taybi, le plan 2009 serait similaire à celui de L'an dernier, avec quelques amendements, pour pallier aux erreurs et lacunes enregistrées sur le terrain la saison dernière, qui a abouti à une opération fructueuse et réussie, et aussi pour qu’elle soit encore plus cohérente et plus efficace cette saison sur le terrain. Ce plan rentrera en vigueur avec toutes ses améliorations à la lumière du premier juin, tandis que sa mise en œuvre effective prendra effet à partir du 20 juin 2009 à la veille d'ouverture de la saison estivale, où les agents seront affectés dans toutes les plages fréquentées par les estivants situées dans la circonscription de compétence de la gendarmerie nationale afin de garantir la sécurité au niveau des plages afin de permettre aux vacanciers de passer moments paisibles.
Selon le porte-parole, ce cordon de sécurité s’étalera jusqu’au mois sacré du Ramadan, ou aucune règle d’exception serait modifiée pour ce plan d'action, sauf pour certaines améliorations, urgence oblige, conformément aux exigences du mois sacré de ramadhan. Par ailleurs et toujours dans le même contexte sécuritaire, une opération de nettoyage a été entreprise au courant de la semaine passée, ou toutes les unités de la gendarmerie nationale relevant de la circonscription de la capitale, en vue de sécuriser les espaces publics fréquentés par des personnes soupçonnées, comme les plages et les forêts, qui sont généralement des lieux de rencontre pour les familles, notamment en cette saison printanière. Ces opérations d’investigations et de recherche, par les éléments de la gendarmerie nationale ont permis l’identification de 1570 personnes, dont 317 ont été présentées devant la justice, alors que 44 autres personnes ont été placées sous surveillance, parmi eux 34 en vertu de l’émigration clandestine.

Le Colonel Taybi présenté un résumé sur les dernières investigations en cours pour 24 heures, en commençant par Bir Mourad Rais ou il a été découvert des faux billets maculés à de la poudre chimique qui est utilisée dans la contrefaçon de la monnaie. D’autres affaires liées à l’immoralité ont été traitées, en lien avec des coups et blessures volontaires, suivies de vol qualifié à Douéra. D’autres affaires ont été traitées ayant trait aux mauvaises mœurs, ou sont impliquées des mineurs dans la prostitution, et la création de lieux de débauche à Zéralda. Une autre bande de malfaiteurs a été démantelée à Berraki, ou d’innombrables lieux de rendez vous et de vente de boissons alcoolisées ont été découvertes. Aucun quartier de la capitale n’est épargné parle mal, car à Cheraga, a été démantelé un réseau de clandestins d’émigrés étrangers de divers nationalités africaines. Quant à Rouiba, il a été appréhendé un réseau spécialité dans l’extraction et le vol de sable. Il a été signalé aussi l’arrestation à Dar Beida de 33 clandestins africains sur le sol algérien, inculpés d’agression et de vol. Une quantité importante de tantes, de parasol, de chaises, et de tables installées sans autorisation ont été saisis.

Quant aux infractions au code de la route, il a été procédé au retrait de 421 permis de conduire, en plus de 641 infractions au code de la route, et 1320 PV pour paiement d’une amende.

Quant à la chasse aux amoureux extra conjugale, menée par le chef de brigade de Reghaïa et le chef d’une unité de Rouiba, le vice est répandue dans toutes les plages, au moindre coin et recoin on y trouve deux amoureux , et parfois même des femmes mariés. Le vice du sexe fait chavirer les cœurs à beaucoup de monde , de divers couche s sociales.

. .
Vendredi 22 Mai 2009 - 23:01
Lu 2148 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+