REFLEXION

Pour excès de consommation de viande : 27 intoxications à Mostaganem



Pour excès de consommation de viande  : 27 intoxications à Mostaganem
Avec une consommation rarissime de la viande durant le reste de l’année chez la population, les deux jours de l’aïd avec ses menus gras et garnis en viande rouge, se sont avérés fatidiques pour une large tranche. Du moins beaucoup de concitoyens avides de cette denrée ont été victimes en raison de suralimentation pour ne pas parler de boulimie.
D’après nos sources hospitalières, l’évacuation en urgence de personnes présentant généralement des complications gastriques en raison d’ingurgitation vorace de viande notamment, a commencé vers les 13h30 du vendredi, premier jour de l’aïd ou il est question de consommation des abats et du foie. Il y eut beaucoup d’enfants âgés entres 8 et 13 ans mais aussi des personnes âgées. La deuxième journée durant laquelle la carcasse du mouton passe à la table, était encore plus dramatique que la première puisque les UMC de l’hôpital de Mostaganem a vu encore plus de consultations urgentes que la première journée de la fête. 15 sérieuses admissions ont été comptées, en dehors des cas plus ou moins critiques. Alors que deux autres cliniques privées ont dénombré 12 courtes hospitalisations.
Certes plus de peur que de mal, puisse-t-on commenter puisque l’ensemble des évacués a quitté les UMC. Néanmoins, cette conjoncture vient de mettre en relief une vérité qui n’est pas trop mise en évidence chez nous. L’algérien vient au bas du classement dans le monde arabe en matière de consommation de viande. On mange seulement 15 grammes de viandes blanches par jour en moyenne. Et si l’on parle de la viande rouge qui excessivement cher, c’est encore plus catastrophique : moins de 4 grammes par jour ! « Les algériens sont non seulement mal nourris, mais aussi sous-nourris », avait déclaré un médecin chercheur lors de récentes journées d’études sur la consommation de la viande en Algérie. Ce qui fait rabattre l’algérien sur une viande surgelée et douteuse qui n’équivaut scientifiquement qu’à du caoutchouc. Le poisson, bon gré mal gré la position géographique du pays est largement absent du menu en raison liée à une politique surannée. Quant au poulet qui devait être un palliatif pour une population qui n’arrive plus à faire face à pouvoir d’achat dérisoire, la situation n’est guerre meilleure.
En effet l’Algérien demeure, avec 7 Kg de viande de poulet par an et 114 œufs par an, parmi les plus faibles consommateurs. Comparativement aux maghrébins, en 2006, le tunisien a consommé 14,3 KG de viandes blanches et 150 œufs par habitant. En 2005, le marocain a consommé 12,7 KG de viandes blanches et 108 œufs par habitant. L’Européen : 13.5 Kg, mais cela se comprend. Au vieux continent, il y a une prédominance pour le porc et les autres viandes ne sont pas aussi chères que chez-nous. Le Sud-américain : 18,7 Kg et le Nord-américain : 35.1 Kg.
A ce sujet, les normes scientifiques stipulent la consommation d’au moins 100 grammes de viande/jour. Le sujet algérien de bourse moyenne pour ne pas parler des 13 millions qui vivent dans la pauvreté, mange moins de … 15 grammes/jour ! Une catastrophe alimentaire dont les pouvoirs publics ne parlent guerre à l’ombre de la cassure que connait le pays entre richissime exubérant et pauvreté miséreuse. D’ailleurs, cette réalité que l’on occulte n’est pas sans provoquer pas mal de phénomènes dont parle les blouses blanches, comme l’anémie, l’épuisement, la fragilité corporelle. Ce qui fait entre autres conséquences cette boulimie de viande dont résultent les milliers d’évacuations à travers les UMC du pays.

B. Abderrahmane
Dimanche 29 Novembre 2009 - 21:23
Lu 884 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+