REFLEXION

Pour avoir observé une grève, des ouvriers chinois renvoyés en Chine



Au moins trente ouvriers chinois exerçant sur le chantier de réalisation d'un programme de 5 000 logements à Oued Falli, à environ 4 kilomètres de la ville de TiziOuzou, ont été renvoyés dans leur pays. La cause ? Ils ont observé une grève pour réclamer le versement de leurs salaires. La décision de renvoyer les grévistes a été prise par la direction de l’entreprise chinoise CSCEC qui réalise le programme de logements. La trentaine d’ouvriers fait partie du groupe d’environ 200 travailleurs chinois qui ont organisé le 23 mars une marche vers Alger pour réclamer le versement de leurs salaires, impayés depuis six mois. Mais cette action n’a pas fait aboutir leurs revendications. Près de 70 ouvriers du groupe ont alors décidé d’entamer une grève sur le site. Après avoir subi des pressions, une quarantaine de travailleurs ont repris le travail. Ce mardi, la direction de l’entreprise a décidé de renvoyer en Chine la trentaine d’ouvriers qui étaient encore en grève.

Réflexion
Mercredi 27 Mars 2013 - 21:00
Lu 338 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+