REFLEXION

Pour Dilapidation de 13 milliards de centimes : Des cadres d’Algérie télécom devant la justice



Pour Dilapidation de 13 milliards de centimes  : Des cadres d’Algérie télécom devant la justice
le tribunal criminel de Sidi M’hamed , statuera aujourd’hui sur une grosse affaire qui a défié la chronique , impliquant trente trois des responsables des télécommunications dans la dilapidation et le détournement de fonds importants d’une somme de 13 milliards de centimes au dépend d’Algérie Télécom, parmi eux huit personnes en état d’arrestation, vingt sous liberté conditionnelle, quant au reste des inculpés sont en état de fuite et font état de mandat d’amener.
On n’en parle que de ça, peu être que les temps modernes sont devenus hantés par ces innombrables affaires scandaleuses de détournement de deniers publics qui défilent l’une après l’autre devant les tribunaux, sans que les coupables soient sévèrement punis.
Devant nous, une nouvelle affaire qui a fait versé beaucoup d’encre, vu son ampleur et ses artistes qui ne sont autre que des fonctionnaires dans les télécommunications d’Algérie.
Cette affaire sinistre serait selon toute vraisemblance traitée aujourd’hui par le tribunal criminel de Sidi M’hamed , ou la cour aurait à statuer sur une grosse affaire qui a défié la chronique au moment des faits, impliquant trente trois (33)des responsables des télécommunications dans la dilapidation et le détournement de fonds importants au dépend d’Algérie Télécom, parmi eux huit personnes en état d’arrestation, vingt sous liberté conditionnelle, quant au reste des inculpés sont en état de fuite et font état de mandat d’amener. Le crime par lequel sont coupables, revient à la charge des infractions commises par l’octroi de facilitations non fondées dans la passation de différents contrats, dilapidation de deniers public, corruption, faux et usage de faux dans les rapports commerciaux et de change bancaire. La genèse de cette affaire remonte au 23 avril 2007, ou à l’époque des faits, le procureur a ordonné l’ouverture d’une enquête au sujet d’un rapport finalisé et paraphé par les travailleurs d’Algérie télécom, faisant état de dépassement et de violation au code des marchés publics passés avec les agences d’impression, causant ainsi un préjudice de treize milliards de centimes relatif à une marchandise dont sa présence n’eue jamais été identifiée et qui aurait été gardée sous silence au niveau de la direction général pour ne pas attirer le moindre soupçon vis à vis des responsables.C’est suite aux informations accablantes que les enquêteurs ont pris acte des différents rapports d’expertise récupérés auprès du directeur central d’Algérie Télécom, élaborés par une inspection interne sur l’affaire en question, où Il a été dénoncé le comportement irresponsable et illégal de l’inspecteur principal du bureau de Cherraga pour manipulation et détention de divers chèques postaux barrés destinés aux profits d’entreprises de travaux publiques et d’agences de tirage et d’impression. Tous les inculpés ont défilés pendant l’instruction devant le juge, où ils ont plaidé non coupable. La vérité serait sans doute dévoilée ce jour par la justice, ou le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed aurait à statuer sur cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

Riad
Dimanche 24 Mai 2009 - 00:02
Lu 383 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+