REFLEXION

Port de Mostaganem : De nouvelles opportunités à l’horizon



Le malheur des uns, fait toujours le bonheur des autres » demeure toujours en usage, et plus particulièrement à Mostaganem, le mécontentement des concessionnaires d’Alger obligés de se déplacer vers Mostaganem, pour la réception de leurs marchandises (véhicules), vient de créer tant de joie et d’opportunités pour les gens de cette ville, qui vient d’en être choisie, avec les 02 villes, Jijel et Ghazaouet, pour recevoir en leurs ports, des milliers de véhicules importés, suite à la décision du ministère des transports, interdisant le débarquement des véhicules au port d’Alger, des le 1er octobre. En cet heureux évènement, l’entreprise portuaire de Mostaganem, ne cesse de déployer de gros efforts pour être prête le jour « J », surtout après le premier essai de débarquement qui a été concluant, l’ambiance qui règne au port est l’une des plus gaies, tout le monde qui active au sein de cet espace portuaire, en est content de ces opportunités qui se présentent après une léthargie qui a duré des décennies. Les dockers, les douaniers, les matelots, les « affairistes » disposant de ficelles d’accès au port se frottent déjà les mains, pour des gains supplémentaires, à gagner par ce nouveau souffle offert au port, un souffle qui va le faire revivre de nouveau et lui rendre sa réputation d’antan, le port qui était le grenier de l’Europe… Selon notre source d’information, la direction du port vient d’attribuer 07 hectares pour le débarquement des véhicules réceptionnés et quelques 11 autres hectares seront également disponibles d’ici la fin de l’année ; comme elle prévoit la création de nouveaux postes d’emploi, dont 50 emplois à titre permanent et 150 autres emplois à titre temporaire juste pour ce dernier trimestre, d’autres postes seront crées au fur et à mesure que la nouvelle activité se développe. Parallèlement à l’activité crée au port, d’autres activités secondaires seront générées par l’activité du débarquement des véhicules, en dehors de l’enceinte portuaire, dont l’acquisition d’aires de stationnement par les concessionnaires, dont les « gros cylindrées » représentées par Hyundai et Kia Motors, sont déjà à pied d’œuvre à Mostaganem et se sont mis à convoiter les parcelles de terre du littoral Mostaganémois, pour l’implantation de leurs immenses parcs, nécessitant la mobilisation d’hectares de terre, et de tant de personnel pour s’en occuper du gardiennage, de l’entretien des véhicules. Selon les toutes dernières nouvelles, les Mostaganémois ne badinent plus avec les prix du mètre carré, au proximité du port, ils viennent de le faire grimper de 10.000 à 30.000 dinars, un négociateur d’Alger, ne croit plus ses oreilles en entendant le prix balancé par un courtier de la ville, il n’a pu que payer les thés commandés, reprendre le taxi pour Oran et reprendre l’avion pour Alger et annoncer la nouvelle au patron. Ainsi, une véritable aubaine vient de voir le jour, au port de Mostaganem, en offrant des centaines d’emplois aux chômeurs qui veulent bien travailler, et aux propriétaires fonciers de bien faire des affaires, en louant ou en vendant quelques hectares de leurs biens fonciers, à ces concessionnaires, bien obligés de se soumettre à ces décisions de l’état, qui est également bien obligé de gérer ses ports, comme bon lui semble… !


L. Ammar
Mercredi 30 Septembre 2009 - 21:40
Lu 563 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+