REFLEXION

Port d'Oran : Saisies de plus de 2 494 tonnes de marchandises non conformes en 2012



Dans le cadre d’une vaste opération de contrôle dépêchée au niveau du port sec d’Oran ,qui fait état de 137 opérateurs économiques activant dans le secteur du commerce extérieur ont été verbalisés par les services de la direction régionale de commerce, dont 74 activent à Oran. Les enquêtes enclenchées par les services de répression des fraudes ont révélé que ces fraudeurs ne disposaient pas des autorisations nécessaires pour activer dans la filière des importations. Les enquêteurs ont découvert que parmi ces fraudeurs, certains recourraient à de fausses domiciliations et des prête-noms décédés ou séniles pour exercer. En général, la gamme des produits entrant frauduleusement sur le marché national n'a aucune utilité économique réelle. Ainsi l’on  enregistre plus de 2.494 tonnes de marchandises non conformes ont été saisies par les services du contrôle au niveau du port d'Oran et le port sec, durant l'année écoulée. Cette marchandise d'une valeur de 35 milliards de centimes, composée essentiellement de produits carnés, cosmétiques et produits industriels, a été importée par des opérateurs qui ne respectent pas la réglementation. Dans le même cadre, 137 opérateurs économiques activant dans le secteur du commerce extérieur ont été verbalisés par les services de la direction régionale de commerce, dont 74 activent à Oran. Les enquêtes enclenchées par les services de répression des fraudes ont révélé que ces fraudeurs ne disposaient pas des autorisations nécessaires pour activer dans la filière des importations. Certains recourraient à des fausses domiciliations et des prête-noms décédés ou séniles pour exercer. En général, la gamme des produits entrant frauduleusement sur le marché national n'a aucune utilité économique réelle. Cela va des produits toxiques provoquant des éruptions cutanées graves aux pétards, jouets dangereux, des produits médicamenteux, des pièces de rechange et des textiles aux produits d'électricité et gaz contrefaits et à la qualité douteuse provoquant des dégâts. Cette opération d'assainissement du commerce extérieur s'est soldée par la proposition de la radiation de 119 commerçants du Centre national du registre de commerce. Parmi ces fraudeurs, 99 ont été portés sur la liste nationale des fraudeurs. A l'issue de cette opération, il s'est avéré que près de la moitié de ces importateurs étaient fictifs. La mise en place en Algérie du numéro d'identification fiscale au profit des importateurs a permis de mettre fin à l'anarchie dans le secteur des importations. Dans ce cadre et selon des sources de la direction régionale de la Douane d'Oran, quelque 3.000 opérateurs économiques et notamment des importateurs et des exportateurs ont été débusqués depuis l'entrée en vigueur de cette carte, soit depuis 2008, rappelle-t-on. Parmi les opérateurs économiques touchés par cette action, certains sont de faux importateurs utilisant de faux locaux, de fausses adresses et des prête-noms, de sorte qu'en fin de compte, le fraudeur n'est jamais confondu pour répondre de ses actes en cas de pratiques illicites qui ne répondent pas à la réglementation en vigueur. La généralisation de l'utilisation de la carte magnétique du numéro d'identification fiscale (NIF) a contribué à écarter les fraudeurs et les non-professionnels et commence à donner des résultats probants.                 

Medjadji H
Samedi 2 Février 2013 - 11:09
Lu 317 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+