REFLEXION

Politisation de la distribution des logements à Oran

LES COMMUNES PRISES EN OTAGE



Selon le constat, une terrible pression pèse  ces derniers temps sur certaines communes et localités de la wilaya d’Oran. Cette pression  selon les politiques  intervient  juste au moment  des affichages des listes des heureux bénéficiaires de logements sociaux dans quelques communes ,alors que le wali d’Oran  a bien déclaré haut et fort que les attributions de ces logements sociaux ne relèvent nullement de la compétence des élus qui veulent à tout prix s’ingérer dans cette distribution  qui s’apprêtent à être livrés aux citoyens ? Y a t-il un lien entre   ces  élus ? Difficile d’y répondre. Cela, à l’évidence, trancherait au moins avec les dernières mises en garde du wali qui avait, rappelons –le, lors d’une réunion de l’Exécutif de wilaya au début de janvier, souligné que le programme des 39.000 logements (en cours de réalisation) était « son programme » et non pas celui des maires. Les attributions de logement ne sont pas de leur ressort. IL avait, en outre, appelé à se mobiliser contre toute récupération à des fins électorales de leur prochaine distribution. C’est une bonne chose. Cela est un fait. Justement, parlant de cette échéance, comment peut on qualifier cette agitation qui s’empare par exemple de la commune d’El kerma ? Contrairement aux autres, il semble que des communes d’obédience RND  et FLN sont en proie à cette légère agitation. D’après une analyse, elles subissent depuis quelques temps une frilosité inhabituelle qui pourrait s’expliquer par une volonté de certains, de mettre la pression au cou des maires dans la perspective des prochaines joutes. « Quand les populations pensent emploi, logement …normal que la classe politique éternue» dira un vieil Oranais. Le citoyen lui, demeure, en marge de la chose politique, tout ce qu’il veut, ce sont des conditions de vie décentes. C’est légitime. L’on susurre dans ce contexte, que les listes de logements n’ont pas à être contestées car elles se font dans la transparence. Par ailleurs, selon certains observateurs, cette intention de nuire à l’effort d’une commune de la trempe d’El Kerma, aurait pour but d’« exercer une pression sur elle en vue d’obtenir une part de gâteau dans les projets qu’elle s’apprête à lancer ». Le premier responsable de cette mairie a assaini les entreprises et a donné un pouce à l’assainissement, l’éclairage public, l’hygiène et la collecte des ordures. C’est ce qui rend d’autant moins incompréhensible cette cabale qui s’abat sur cette commune.  Cette énorme pression s’explique d’autant plus,  au vu de la situation géographique qu’occupe cette commune qui abrite l’unique décharge publique, objet actuellement de polémique.               
                    

Medjadji H
Mardi 31 Janvier 2012 - 11:02
Lu 426 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+