REFLEXION

Politique new âge



Personne n'oserait dire que nos responsables, ne se soumettraient pas au pouvoir exécutif, non bien sur que non, mis à part quelques ombrageux élus, qui n'hésiteront pas, à décrire les autres, comme le général Alcazar, désireux de mater le pouvoir, par tous les moyens, sans pour autant le crier sur tous les toits, il n'oseraient pas. Aussi ces allusions et ces critiques font rire tout le monde, car personne n'oserait dire que, ces messieurs ne sont pas quand même des élus, par le peuple, pour le peuple et avec le peuple à une différence prés, du slogan, l'homme qu'il faut à la place qu'il faut et que la responsabilité ne se transformerait pas, en champ de mines, puisque l'impression de déjà vu s'est incrustée, dans les esprits retords pour ne faire qu'à leur tête. Tout bien réfléchi changement ou pas, nouvelle têtes ou pas, elles se ressemblent toutes, et c'est toujours le temps des roses, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il fasse beaux, pour nos responsables et surtout pour nos élus. On s'en donne déjà à cœur joie pour briguer tout, dés que l'on porte l'habit du responsable, on se réunit, pour se réunir, parfois pour se rabattre sur les anciens textes, des prédécesseurs histoire de les désosser, à titre de revanche, avec les armes nouvelles, qui leur sont données, et voila nos nouveaux responsables ou nos élus partis, pour explorer de nouveaux horizons, ayant bien reçu le massage cinq sur cinq et avant d'avoir franchi le pas. Finalement, il n'y a aucun général Alcazar, mais en revanche son ombre plane, du moment que certains perçoivent dans tout nouveau décor un très léger parfum marksiste et de démocrates bien enjolivés, dans une alliance immorale. Rien ne nous surprend de nos jours, puisque l'on continue à se nourrir des vieilleries, et on se dira certainement dans les coulisses entre quatre yeux "Oualfa kheir men talfa" et ça marche à tous les coups. Pour ce qui est de la politique new âge, ça réfléchit, sur la société pour un retour en arrière, à la recherche d'une nouvelle approche, non pas pour y rester, mais pour un recyclage de la mystique taoïste et trouver un nouveau look politique, qui pourrait y aller avec le temps, en l'imbibant d'un positivisme crétinisant à vendre au plus offrant et sans commune mesure. Espérant que nous ne sommes pas encore arrivé à ce stade là, mais chacun sent bien que, jour après jour, le peuple prend conscience de ses nouveaux messies aux nouvelles idées rétrogrades, et puisque personnes ne réagit, alors qu'ils en usent de leur nouveau pouvoir, rien de plus normal. Mais s'ils en abusent, c'est parce que c'est, dans les gènes, de tous ceux qui font dans la rhétorique politique du temps, donc pourquoi s'en faire ou s'en étonner, pour se dire on est habitué mon cher, on est habitué.

Benyahia Aek
Lundi 2 Août 2010 - 11:12
Lu 353 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+