REFLEXION

Polémique autour de propos racistes : Dalil Boubakeur apporte son soutien à Brice Hortefeux



Polémique autour de propos racistes : Dalil Boubakeur apporte son soutien à Brice Hortefeux
Sans surprise, le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a apporté, samedi 12 septembre, son soutien au ministre français de l'Intérieur Brice Hortefeux, accusé d'avoir tenus des propos racistes à l'endroit des Arabes. « Je témoigne qu'il n'a eu que des paroles de respect et d'aménité pour toute la communauté musulmane de France dans mes contacts avec lui », a déclaré M. Boubakeur à l'agence AFP. Après les deux secrétaire d'Etat, Nora Berra et Fadéla, Dalil Boubakeur est la troisième personnalité d'origine algérienne à apporter son soutien au ministre français.

Depuis jeudi, Brice Hortefeux est au cœur d'une violente polémique en France, après la diffusion sur internet d'une vidéo dans laquelle il tient des propos jugés racistes à l'égard des Arabes. Des soupçons de racisme renforcés par la personnalité du ministre. Ce proche de Nicolas Sarkozy est en effet l'artisan de la nouvelle politique migratoire de la France. Son passage à la tête du ministère français de l'Immigration et de l'identité nationale a été marqué par un durcissement de la politique migratoire et la multiplication des expulsions d'étrangers en situation irrégulière.

Mais si la position des secrétaires d'Etat peut s'expliquer par la solidarité gouvernementale, le soutien de Dalil Boubakeur à Brice Hortefeux obéit lui à un calcul différent. Depuis avril dernier, le recteur de la Mosquée de Paris est contesté par des associations et des personnalités musulmanes de France, après ses propos glorifiant Israël et justifiant la guerre à Gaza, tenus dans un entretien à un magazine israélien. Dalil Boubakeur est également contesté pour ses prises de position dans plusieurs dossiers, jugées en contradiction avec les intérêts des musulmans en France.

L'Algérie, qui finance les activités de la Grande mosquée de Paris, n'a toujours pas pris de décision sur son éventuel remplacement. Dans son bras de fer avec ses détracteurs, Dalil Boubakeur sait que le ministre français de l'Intérieur, également responsable des cultes, peut être un allié précieux. En apportant son soutien à Brice Hortefeux, M. Boubakeur tente aussi de renforcer son image d'homme de culte « modéré ». Au risque de nuire une nouvelle fois aux intérêts et à l'image de l'Algérie auprès des musulmans de France.

Réflexion
Dimanche 13 Septembre 2009 - 08:00
Lu 466 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+