REFLEXION

Plusieurs groupes de malfrats neutralisés par la police à Relizane

Suite à des informations qui leur sont parvenues sur l’existence d’un réseau spécialisé dans le faux et usage de faux sur documents officiels dont un citoyen plaignant a été victime, les éléments de la police judiciaire de la sureté de wilaya de Relizane on tendu une souricière au groupe de malfaiteurs qui activait à Bendaoud sise à quelques encablures du chef lieu de la wilaya et qui sévissait dans plusieurs wilayas tel que Mostaganem, Saida, Laghouat et autres.



Contactés en leur faisant croire qu’il s‘agit de la vente d’un engin, les deux mis en cause se sont présentés au rendez-vous décidé mais sur place ils ont été surpris par la présence des policiers qui les attendaient, ils ont pris, donc,  la fuite à l’aide d’un camion  mais hélas cette fuite n’a pas trop duré car les policiers étaient plus rapides et  les ont appréhendés près de la station de la gare routière de Bendaoud. Après une fouille, ils ont découvert à bord du camion, des faux documents, permis de conduire, chèques truqués et autres photocopies de cartes d’identité. Entendus et présentés à la justice, ils ont été mis à l’ombre. Par ailleurs, la brigade de recherche et d’investigation de la sureté de wilaya et suite à une enquête minutieuse qui les a menée jusqu’à Oued-Rhiou, ont pu mettre la main sur deux jeunes qui étaient en possession d’une quantité de cannabis destinée à la vente et lors de l’arrestation l’un deux  a donné une fausse identité aux policiers, chose qui a bien gonflé son PV d’audition car outre l’usage et la commercialisation de stupéfiants il a été poursuivi pour  usurpation d’identité alors qu’il n’a encore que 19 ans. Les deux mis en cause ont été écroués. D’autre part, les policiers de Relizane ont mis hors d’état de nuire un citoyen qui détenait chez lui une machine qui sert à la production de faux billets et qui s’apprêtait à  la revendre  pour 300 millions de centimes.    Ayant perquisitionné chez lui, ils ont trouvé le dit appareil et quelques faux billets de 1000 da. Présenté  devant la justice, il a été incarcéré et le dernier mot revient à  cette dernière.

Abed Zeggai
Mercredi 25 Avril 2012 - 10:26
Lu 270 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+