REFLEXION

Plusieurs cadres de l’OPGI impliqués dans un trafic de logements à Blida

Suite à des informations parvenues à ses services relatives à des personnes qui auraient bénéficié indument de logements sociaux réalisés au titre du programme des 720 logements dans la commune de Béni Méred, les services de la brigade économique et financière de la Sureté de la wilaya de Blida ouvrit une enquête afin de mettre toute la lumière sur cette affaire.



Les recherches entreprises firent ressortir des noms de cadres de l’OPGI ainsi que de leurs familles parmi les bénéficiaires. Selon les enquêteurs certains cadres de l’OPGI avaient fait bénéficier leurs sœurs et leurs femmes de logements sociaux dans cette nouvelle cité, alors qu’ils en avaient déjà bénéficiés eux-mêmes ou certains membres de leurs familles. D’autres ont détourné des décisions d’attribution de logements sociaux destinés au recasement de familles dont les logements avaient été déclarés inhabitables après le séisme de 2003. Au total, ils ont été 10 personnes, en majorité des cadres et employés de l’OPGI, qui ont été présentés  auprès du procureur de la république près le tribunal de Blida qui en a placé sept en détention préventive et les trois autres sous contrôle judiciaire et ce, sous les chefs d’inculpation de utilisation de la fonction dans des buts illégaux, abus d’autorité, faux et usage de faux ainsi que fausse déclaration et complicité. Ainsi, au moment où l’Etat ne ménage aucun effort pour assurer un toit à tous les citoyens dans le besoin, il s’en trouve que d’autres les détournent à leur profit ou à celui des leurs, rendant toutes les opérations caduques et semant le doute et la suspicion dans l’esprit de tous, ce qui se traduit à chaque fois par des émeutes difficilement contenues.

Mohamed Hadj Hichem
Mardi 17 Juillet 2012 - 11:19
Lu 1244 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par fmaryam le 17/07/2012 12:13
l'exemple devrait se suivre dans toutes les wilayates..

2.Posté par med le 25/07/2012 10:07
allez voir le trafic de l opgi de blida au 60 logts lsp bougara ex eplf une bombe a retardement sous les chaises des responsable

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 23-08-2017.pdf
4.07 Mo - 22/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+