REFLEXION

Plus de violence que de tolérance



Le mois de toutes les tolérances « version 2010 », n’a été finalement et malheureusement qu’un mois de violences et de souffrances. Un mois où, les crimes, les vols, les agressions, les accidents de la route, le pouvoir d’achat, étaient les maîtres mots. Nos ancêtres devaient se remuer dans leurs tombes en apprenant ce qui se passe pendant de mois sacré censé être un mois de piété et de Miséricorde pour l’ensemble des musulmans. Les crimes les plus odieux ont été commis durant cette période, allant jusqu’à la commission d’actes irréparables sur ascendants, la multiplication des violences conjugales, les agressions en plein jour et sans aucune distinction, toute personne quelque soit son sexe, son âge, sa race, son rang, est devenue une cible potentielle des criminels et autres délinquants. Nos villes sont devenues le fief de ces hordes de voyous qui ne reculent devant rien pour vous subtiliser votre argent et votre portable. De l’autre côté, ce sont les commerçants véreux qui vous tendent la souricière toute la journée pour vous arnaquer et vous vanter la fraîcheur ou l’origine du produit exposé à la vente. A beau mentir qui vient de loin, mais là, ce n’est guère la peine de venir de loin, il suffit de maitriser la tactique de la vente, et mentez autant que vous voulez, « business and business », ni ramadhan, ni les prières rituelles, ni les prières surérogatoires et encore moins celles des « tarawihs », ne les font reculer d’un pouce, le mois censé être presque de tous les interdits est convertis par ces véreux en un mois de presque tous les «permis ». Sur un autre registre, les chiffres communiqués par la cellule de communication du Commandement de la Gendarmerie nationale, en matière d’accidents de la route, sont aussi alarmants que préoccupants, en ce mois de ramadhan, une période considérée comme la plus meurtrière de l’année. Pour la seule période du 11 août, c'est-à-dire le premier jour de ramadhan, au 31 août 2010, (en espace de 20 jours seulement), l’on a enregistré pas moins de 1359 accidents de la circulation, qui ont causé la mort de 225 personnes et ont fait 2373 blessés. Un bien triste record. Censé susciter patience, surpassement, retenue et maîtrise de soi, ramadhan est synonyme de piété et de Miséricorde, où les portes de l’enfer sont fermées et celles du Paradis grandes ouvertes, satans et Djins ligotés, par conséquent l’influence de ces derniers sur les humains est insignifiante. Voici le sens général d’un hadith du prophète (QSSL). Mais si durant ce mois, les satans sont entravés, force est de constater que pour les humains, les données sont tout autres.

Amara Mohamed
Mercredi 8 Septembre 2010 - 17:33
Lu 373 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+