REFLEXION

Plus de solariums que de vacanciers à Mostaganem !



Plus de solariums que de vacanciers à Mostaganem !
Finalement, les plages Mostaganémoises n'ont pu échapper de faire l'objet de juteuses affaires, le créneau le plus prisé demeure la location des parasols, des chaises longues et des tables. Le commerce semble rentable, plusieurs jeunes le pratiquent et s'en sortent avec des  dizaines de millions  durant la saison estivale, il suffit juste de louer l’équipement nécessaire à l'activité. Certains innovent en construisant de très jolis abris, d'autres utilisent des éléments de la nature et offrent aux estivants d’agréables coins de détente, pour échapper au soleil brulant de ces premiers jours d'été. Les prix varient d'une plage à l'autre et suivent de près l'inflation régnante, ces lieux d'ombre se négocient pour cet été de 300 à 500 dinars. Certes, cette activité saisonnière reste une aubaine pour les jeunes qui l'attendent  depuis de si longs mois pour l'exercer et gagner quelques millions sans trop de sueur, mais malheureusement, la multiplication de solariums parait dépasser de loin le quota accordé et mis sous concession par la direction du tourisme. Certains concessionnaires bénéficiant des autorisations pour l'exercice de cette activité n'ont pas point hésité à louer l'espace concédé à d'autres qui ont bradé presque tout le périmètre de la plage. A ce titre, une plage ayant bénéficié d'une autorisation pour l'exploitation de 36 parasols sur ses deux zones réservées à la baignade, se retrouve avec plus d'une autre centaine. Cette surexploitation du périmètre de la plage a fini par faire fuir les estivants vers les lieux de baignade interdite, proche des plages surveillées. Certains vacanciers se sentent étouffés au sein de ces plages où les solariums les dépassent de loin. Au sein de quelques plages, les parasols sont plantés au bord de l'eau et ferment le passage aux vacanciers contraints de faire des détours pour aller d'un bout à un autre de la plage. Il est temps pour la direction de faire des descentes au sein des plages du littoral pour mettre fin à l'anarchie qui règne sur le monde des solariums qui gâchent aux estivants les plaisirs d'un été si court  en bordure  de la  mer.            

L.AMMAR
Samedi 23 Juin 2012 - 11:09
Lu 365 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+