REFLEXION

Plus de 8 700 cas de carie dentaire dans les écoles d'Oran

APRES UN DEPISTAGE EN MILIEU SCOLAIRE

La santé des élèves devrait d'être un souci majeur pour les responsables locaux et particulièrement ceux de la direction de l'éducation qui chapeaute le secteur et qui forme les hommes de demain. Ces derniers doivent être en bonne santé afin de pouvoir jouer leur rôle citoyen dans l'édification du pays.



Plus de 8 700 cas  de carie dentaire dans les écoles d'Oran
Oour cela, il est impératif pour la Direction de l'éducation de mettre à la disposition des potaches un nombre suffisant de structures sanitaires pouvant les prendre en charge en matière de dépistage et suivi des pathologies en milieu scolaire. Dans ce sillage, le nombre des unités de dépistage jugé insuffisant à travers la wilaya par rapport au nombre croissant des élèves d'une année scolaire à l'autre continue à persister, et la prise en charge des potaches sur le terrain qui demeure tributaire de cette situation ne peut qu'avoir un impact négatif. Dans ce sillage, les UDS de la région implantées à Arzew, Ain El Turck, Es Senia et Bir El Djir demeurent aussi insuffisants pour la prise en charge de la santé des élèves de ces communes. Ces dernières ont assuré le suivi et la prise en charge de pathologies dépistées en milieu scolaire pour plus de 65 000 élèves environs ciblés durant l'année 2010/2011.Les potaches présentés aux UDS dans le cadre du suivi se chiffrent à près de 6 000, alors que 1000 autres ont été orientés vers une prise en charge spécifique. L'absence de cicatrice du BCG a été constatée sur près de 460 élèves. La baisse d'acuité visuelle a été décelée chez pas moins de 1280 élèves alors que les pathologies de pédiculose, gale, déformation des membres, strabisme, diabète, asthme, épilepsie et antécédents RAA ont concernés respectivement plusieurs cas. Les difficultés scolaires ont été décelées chez plus de 650 élèves, nécessitant une prise en charge, et un intérêt particulier dans leur environnement immédiat, alors que 406 autres élèves ont montré des troubles du comportement influant négativement sur leur cursus scolaire, voire leur vie, et des troubles de langage au demeurant pouvant se transformer en handicap majeur, ont été constatés chez une centaine d’élèves. Le souffle cardiaque ne cessant pas de prendre de l'ampleur est constaté chez près de 970 élèves, et nécessite une attention, voire une prise en charge sérieuse. Par ailleurs, le dépistage bucco-dentaire a concerné un effectif global de 26 589 élèves fréquentant les trois paliers en l'occurrence 3e et 5e année primaire, 2e, 3e et 4e année moyenne, et enfin 2e et 3e année secondaire. Ce dépistage a permis de déceler 480 cas de gingivite, 619 autres ayant un tartre, 1438 cas d'anomalies dent faciale et 8 704 cas de carie dentaire. Ce dernier chiffre en dit long sur l'absence de l'hygiène dentaire chez les élèves, et nécessite des moyens pour sa réelle prise en charge au niveau des unités de dépistage qui souffrent de l'insuffisance du nombre de fauteuils dentaires. Cependant, l'impact de la carie sur le cœur est plus que négatif, d'où la nécessité d'un suivi rigoureux de ces élèves par les parents et les responsables de l’école!

Medjadji H
Mercredi 19 Octobre 2011 - 11:05
Lu 169 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+