REFLEXION

Plus de 50 médicaments introuvables sur le marché à Oran

Les plus à plaindre sont les malades souffrant de maladies chroniques, qui tournent en rond sans pouvoir en trouver la moindre petite boîte du remède qui apaisera leur douleur, il est question des diabétiques, des cardiaques, des hypertendus et même ces derniers temps, cette rupture de médicament vient de toucher les pilules contraceptives, qui sont introuvables ou presque auprès de toutes les officines.



Plus de 50 médicaments introuvables sur le marché à Oran
Certains pharmaciens se sont rapprochés de notre journal, pour dénoncer l'anarchie qui prévaut au sein du marché du médicament à Oran, ils ont tenu à dénoncer la vente concomitante de certains produits pharmaceutiques de première nécessité qu'ils ne peuvent en prendre possession à la seule condition de prendre un lot de divers médicaments à faible rotation, un pharmacien pour procurer à ses clients 180 boîtes de pilules contraceptives MICROGYNON 30 chez certains grossistes est obligé de prendre avec des médicaments de faible rotation ou ceux, dont les dates de péremption sont limitées à quelques mois seulement, le tout pour 30 millions de centimes sachant que parmi les médicaments à faible rotation beaucoup moisissent sur les étagères jusqu'à la date limite de leur utilisation après quoi, ils sont bon pour la poubelle et ce sont 30 millions de centimes qui sont jetés par le pharmacien par la porte. Cela d'une part, d'autre part, plus de 50 médicaments pour les malades souffrant de maladies chroniques ont disparu complètement des étagères de plusieurs pharmaciens, l'on cite par exemple les insulines des diabétiques qui sont introuvables, les médicaments pour les cardiaques et les hypertendus, qui sont aussi en rupture à travers la wilaya d'Oran, il s'agit plus précisément des médicaments suivants que beaucoup de malades ont insisté auprès de nous, pour que leur liste soit publiée noir sur blanc dans notre quotidien, il y a en premier la liste des médicaments pour les cardiaques et les hypertendus, dont Pretevax, Moduvetic et génériques, Aldactazine comprimé, Aldomet pour l'HTA de la femme enceinte, Détenssel, Tegretol 200 et 400 pour les maladies nerveuses, Depakine 200 gouttes pour les maladies nerveuses des enfants, la Colchicine et Ziloric comprimé pour la maladie de la goutte, Kelfer 500 comprimés pour les maladies hématologiques, Un-Alpha 1 mg et 0,25 mg pour les insuffisants rénaux, Diprostène et Célestène injections pour les allergies, tous les corticoïdes sont en rupture dont Solupred 2 mg comprimé, Solumedrol 40 et génériques, Medrol 16 et 4 mg, Eurax pommade pour les démangeaisons, Calcium en comprimé, Osmosolft pour les brûlures, Polygynax ovule pour les infections génitales et la liste est encore longue, une liste, qui met les malades en général dans le désarroi et qui s'interrogent jusqu'à quand va durer cette pénurie de médicaments vitaux pour la survie des malades surtout ceux souffrant de maladies chroniques.

Medjadji H
Jeudi 6 Octobre 2011 - 09:34
Lu 721 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+