REFLEXION

Plus de 250 demandes enregistrees quotidiennement : Tension sur le service du passeport biométrique

Une forte tension pèse sur le service du passeport biométrique, situé au quartier de Sidi El Houari. Les guichets sont pris d’assaut à longueur de journée provoquant une ambiance électrique dans cet endroit. Certains demandeurs affichaient tout leur mécontentement face au retard accusé pour l’établissement de ce document de voyage, souvent réclamé en urgence en pareille période.



Selon le responsable de ce service, entre 240 et 250 demandes pour l’établissement de passeports biométriques sont enregistrées quotidiennement. Les agents de ce service travaillent dans des conditions des plus difficiles en raison de l’exiguïté des locaux de ce service qui prend en charge tous les habitants de la daïra d’Oran. «Nous remettons en moyenne 180 passeports biométriques et 70 passeports ordinaires aux citoyens», confie notre source. En dépit des efforts des agents de ce service, les demandeurs doivent patienter plusieurs jours et parfois des semaines pour avoir un rendez-vous.  Après la remise du dossier, certains demandeurs doivent attendre plusieurs semaines avant d’être convoqués par ce service. Près de trois ans après son ouverture, ce service de passeport et carte nationale d’identité (CNI) biométriques, continue de délivrer à la demande des passeports ordinaires et ce, en dépit des promesses des pouvoirs publics qui avait fixé le 15 avril 2010 comme date butoir pour la suspension de la délivrance de ces documents.  La daïra d’Oran est la première au niveau de la wilaya à établir ces passeports biométriques répondant aux normes internationales prônées par l’organisation internationale de l’aviation civile. Ces passeports sont produits par le Centre national de production des documents d’identité et de voyage. Les passeports biométriques sont établis à Alger, l’opération est centralisée au niveau du centre sis à Bab Ezzouar qui reçoit par réseau les données des demandeurs collectées par les services de la daïra lors du dépôt de dossiers de demande de passeport biométrique.  Cette centralisation est d’ailleurs à l’origine de la lenteur de l’établissement des passeports biométriques. L’autre cause des retards dans la remise des passeports biométriques reste la lenteur des enquêtes de police.
 

Medjadji H
Samedi 9 Mars 2013 - 08:58
Lu 996 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+