REFLEXION

Plus de 200 bébés abandonnés en 6 mois à Oran

Chaque jour Dieu fait que notre société est maculée par des événements les plus ahurissants et qui ne cessent de faire polémique au sein de l’opinion publique. Mais le phénomène le plus saillant qui soulève l’indignation de tous, demeure celui des enfants abandonnés qui prend une proportion alarmante à Oran.



Plus de 200 bébés abandonnés en 6 mois à Oran
Abandonner sa postérité n’est pas une décision facile pour une mère. Un sujet qui est rarement évoqué, car socialement parlant, une grossesse illégitime constitue un tabou et religieusement un péché. Compte tenu du nombre d’enfants nés de relations hors mariage qui a atteint depuis le début de cette année 2012 un total de 200 chérubins, les services concernés tirent la sonnette d’alarme. De son côté, la direction de l’Action sociale de la wilaya d’Oran confirme l’information, ajoutant que 200 enfants abandonnés ont été placés à la pouponnière. Pour les deux premiers mois de cette année, 89 nouveau-nés ont été placés au niveau de la pouponnière. Il convient de dire que ce nombre ne concerne que les plus privilégiés d’entre les nouveau-nés abandonnés, à savoir ceux laissés dans les maternités ou encore déposés volontairement par leurs mamans célibataires au siège même de la pouponnière. Certes, les temps sont de plus en plus durs, mais cela ne justifie point la régicide. Durant cet été, la direction de l’Action sociale a recueilli près de 90 enfants, soit qu’ils aient été abandonnés ou bien remis indignement par leurs parents. Cependant, cette dernière option est plus honorable et c’est tout à fait vrai, pourquoi, une fois nés, certains sont carrément abandonnés dans la rue où dans des décharges sauvages, dans de mauvaises conditions, allant jusqu’à constituer des proies aux animaux errants. Lorsqu’ils ne sont pas décédés par hypothermie et découverts en état de décomposition très avancée, certains bébés ont été mutilés ou morts par strangulation.                

Medjadji H
Dimanche 2 Septembre 2012 - 22:33
Lu 983 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par nouvel le 03/09/2012 15:41
bonjour,
je vous lis depuis la france .
je ne comprends pas pourquoi quand on veut faire une kafala
on entends il n'y a pas d'enfant adoptable.
je participe activement a aider les mamans algérienne stérile de France a préparer leu dossier
en ce moment même a tizi ouzou , pas d'enfant!!!
pourquoi n'y a t il pas une relation entre les deux wilayas?

2.Posté par chark le 03/09/2012 17:05
D'aprés certains témoignages d'amis rentrant du pays , cet article confirme bien leurs propos , tous disent que oran et ses alentours sont en train de sombrer peu à peu vers se qui s'appelle la " taîlande " ou la criminalité , la prostitution, la débauche dont à recours de plus en plus de jeunes gens , la corruption , ect... tout ceci n'augure rien de bon pour l'avenir de cette grande ville , ou hélas , les islamistes auront certainements un grand role à jouer dans un proche avenir , la situation est au bord de l'explosion ! et à mon humble avis la main étrangére dans la destabilisation et le détournement des bonnes moeurs n'est pas à exclure !

3.Posté par nouvel le 04/09/2012 06:50
quand tu parles de la main étrangère a qui penses tu ?
le tourisme en algérie!!!
a pars les émigrés" qui reviennent chez eux je ne vois pas une masse de population qui viendrai visiter le pays!! et faire du tourisme sexuel , car la punition est dure .

je n'ai vu aucune mauvaises moeurs , seulement des jeunes filles qui se laissent tenter par le désir de la chair.

les immigrés donnent la chance(avec l'aide du tres Haut )a un orphelin de trouver une famille aimante et bienfaisante.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+