REFLEXION

Plus de 150 000 malades mentaux en Algérie

SELON L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE

La majorité des malades mentaux en Algérie sont abandonnés et errent dans les grandes villes, notamment à Alger.



Plus de 150 000 malades mentaux en Algérie
La menace que ces individus présentent pour eux-mêmes et pour autrui ne semble préoccuper les autorités. Pourtant, bien des incidents ont été enregistrés, allant des agressions physique aux scènes choquantes qui sèment la panique parmi les citoyens. Des individus qui déclament des insanités, qui circulent nus, d’autres telles des loques humaines font leurs besoins sur la voie publique ou importunent les badauds par les odeurs infectes qui se dégagent de leurs corps chétifs et souffrants, sont entre autres les scènes amères de la réalité des malades mentaux en Algérie. Ce qui désole, c’est que ce sont les mêmes personnes qui fréquentent des lieux bien précis. Ils sont connus de tous, même de la police. Pourtant, ni les services de la santé ni la sécurité n’interviennent pour leur prêter assistance et les affecter dans les centres de santé spécialisés. Selon le site de la Radio nationale, citant le Professeur Kacha, chef de service de l’hôpital de Chéraga, une instance spéciale sera mise en place dans les deux ou trois années à venir.La problématique de la prise en charge de ces individus se pose avec acuité. Dans les quelques centres et hôpitaux disponibles, le nombre de lits fait grandement défaut, certains malades mentaux sont systématiquement renvoyés chez eux faute de place. Selon l’OMS, la plupart de ces malades mentaux ne bénéficient pas de prise en charge médicale.

Riad
Samedi 14 Janvier 2012 - 20:59
Lu 464 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+