REFLEXION

Plus de 110.000 logements en chantier à Oran

La wilaya d’Oran vient de bénéficier d’un nouveau programme conséquent de logements que le chef de l’exécutif estime à quelque 38.000 unités. Intervenant devant la presse, il a précisé que 15.000 logements relèvent de la résorption de l’habitat précaire, 13.000 de la promotion immobilière privée et 11.000 de type AADL. Avec ce nouveau quota, la wilaya d’Oran est en train de réaliser, à travers ses 26 communes, des chantiers de plus de 110.000 logements tous types confondus.



Ce qui est très appréciable est de juguler conséquemment la wilaya d’Oran qui est laminé par la crise du logement. « Avec cet important programme, nous sommes en droit de croire que le problème du logement sera graduellement réglé dans notre wilaya », affirme le chef de l’exécutif qui insiste sur le respect des délais et des règles urbanistiques ainsi que les équipements qui doivent accompagner les logements pour ne pas réduire les nouvelles cités en de simples et lugubres dortoirs. Pour ce qui est des entreprises de réalisation, le choix pourrait, outre les entreprises performantes locales qui ont fait leurs preuves lors des précédents programmes, se porter sur des promoteurs étrangers, entre autres, d’Italie, de Turquie et même des Etats-Unis. Cette nouvelle tendance serait favorisée par les performances réalisées par les entreprises chinoises qui ont réalisé plusieurs programmes dans la wilaya d’Oran, dans les délais exigés. Et parfois même record. Le wali a, également, insisté sur les critères architecturaux et urbanistiques des nouvelles cités qui doivent être au niveau de celles qui se réalisent de par le monde, c’est-à-dire répondant aux conditions nécessaires à « un cadre de vie spacieux et agréable ». Tous ces programmes devraient être livrés avant fin 2014 et distribués au fur et à mesure des livraisons. A souligner que selon les chiffres avancés régulièrement par la wilaya, près de 80.000 demandes de logements s’entassent sur les bureaux des chefs de daïra. Cela, outre les habitants des bidonvilles qui n’arrêtent pas de se reproduire malgré les conséquents programmes qui ont été consacrés, jusque-là, à la résorption de l’habitat précaire.

Medjadji H
Mardi 26 Mars 2013 - 10:09
Lu 180 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+