REFLEXION

Place publique ou grand pissoir ?!



La grande place publique qui a fait depuis le temps d’antan l’honneur et la fierté de la ville de Frenda, l’une des premières daïras d’Algérie, croule aujourd’hui sous l’effet des odeurs nauséabondes produites par les déchets humains. Les escaliers sont insupportables à prendre. Durant la nuit c’est l’éden de certains aliénés mentaux et de quelques alcooliques qui font leur besoin quotidiennement et sans répit, tout en rappelant l’opinion publique que la ville de Frenda recense près de 50 000 habitants et reste un carrefour de près de 1000 visiteurs par jour et le comble serait cette absence ou quasi-inexistence des toilettes publiques qui pourraient offrir des emplois à plusieurs familles et la bonne commission est assurée en ces moments par les murs de la ville.

. .
Lundi 5 Avril 2010 - 09:43
Lu 437 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+