REFLEXION

Phase d’apprentissage à Renault



Le futur partenariat en négociation depuis 15 mois avec le constructeur français Renault est un projet de véhicules particuliers intégré qui permettra une intégration au niveau du site de production (intégration verticale), mais aussi une intégration à l’extérieur du site de production (intégration horizontale) de pièces et de composants divers au niveau du réseau de sous-traitants locaux (privés et publics) à développer. Cependant, l’activité montage ne sera pas donc qu’une phase d’apprentissage, mais elle ne constitue en aucune manière une finalité. Selon la même source, la mise à niveau des sous-traitants algériens choisis pour prendre part au projet Renault a été déjà entamée avec le concours du constructeur français lui-même. Cette mise à niveau permettra à terme d’atteindre des niveaux d’intégration des véhicules particuliers dans le nouveau projet avec Renault de 60%, a-t-on estimé. Par ailleurs, la stratégie de mise à niveau connaît un élargissement grâce à la participation de l’ensemble des constructeurs qui réalisent des partenariats industriels en Algérie à l’image de Daimler, Liebherr, Deutz, ou MTU.

Réflexion
Lundi 9 Juillet 2012 - 22:42
Lu 349 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+